Résultats Microsoft : le cloud continue de tirer le business vers le haut

BourseCloudEntreprise
microsoft-resultat

En Q2 2017, Microsoft réalise désormais 28% de son CA en mode cloud. Avec une vertigineuse ascension de la plateforme Azure.

La fin de l’année 2016 de Microsoft aura été marquée par l’acquisition de LinkedIn (bouclée le 8 décembre) pour un montant de 26 milliards de dollars mais aussi la cession de l’activité “feature phones” survenue un mois plut tôt.

Ses éléments se reflètent dans les résultats financiers du deuxième trimestre (correspondant à la période octobre-décembre 2016) de l’exercice fiscal 2017 de la firme dirigée par Satya Nadella.

Le chiffre d’affaire trimestriel se situe à 24,1 milliards de dollars (en légère hausse par rapport à la même période l’an passé, en référentiel comptable GAAP). Le coût d’exploitation reste à un niveau similaire, aux alentours de 10 milliards d’euros. Tout comme le résultat d’exploitation (à 6,2 milliards de dollars).

Les indicateurs financiers globaux sont vraiment d’une stabilité déconcertante. Nouvelle illustration avec le résultat net à 5,2 milliards de dollars.

En termes de contributions par segment de business, ce sont les gammes d’outils de productivité en entreprise et de cloud qui tirent Microsoft vers le haut.

Ainsi, à travers la ligne de business intitulée Productivity and Business Processes (incluant Office et sa déclinaison cloud 365, Skype, Dynamics et désormais LinkedIn), Microsoft réalise un chiffre d’affaires de 7,3 milliards de dollars (30% du CA trimestriel global).

La ligne “cloud” (qui intègre toutes les solutions traditionnelles poussées ‘en nuage’ comme SQL Server, Visual Studio ou System Center) permet de réaliser un CA de 6,8 milliards de dollars (28% du CA). C’est encourageant au regard de la croissance : +8% globalement dans le cloud (et un vertigineux + 93% pour Azure).

Microsoft peut également se réjouir d’avoir gagné une belle victoire en justice à propos du cloud et de la cybersurveillance.

Cette semaine, la cour d’appel de New York a estimé que le gouvernement U.S violait le principe d’extraterritorialité de la loi en demandant à Microsoft la communication des données stockées en Irlande.

Pour avoir une idée globale du business de Microsoft, difficile d’éluder l’apport du système d’exploitation de Windows (tourné vers l’essor de Windows 10) dans le segment “More Personal Computing” qui permet de réaliser presque la moitié du CA trimestriel (11,8 milliards, en baisse de 5%).

“Le fait d’intensifier les développements dans l’intelligence artificielle à travers toutes nos plateformes et nos services permettra de fournir des opportunités supplémentaires pour accompagner la croissance de Microsoft”, déclare Satya Nadella, CEO de Microsoft, cité dans le communiqué.

En attendant d’approfondir la manière de transformer des innovations en nouvelles sources de business comme la “réalité mixte” HoloLens, qui est arrivée en France dans le courant de l’automne.

(Crédit photo : Microsoft)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur