Résultats Microsoft : la tablette Surface prend de la profondeur

MobilitéPoste de travailRégulationsSystèmes d'exploitationTablettes
resultats-microsoft-surface-pro-3

Dans les résultats T1 de l’exercice 2014-2015, Microsoft affiche un certain dynamisme sur le BtoC. Le business de la tablette Surface prend de l’ampleur.

Microsoft présente des indicateurs financiers globalement rassurants sur le premier trimestre de son exercice fiscal 2014-2015. Alors que l’éditeur a lancé une nouvelle offensive dans le cloud (en progression de 128% sur un an selon Silicon.fr) et qu’il poursuit le développement de Windows 10 en vue d’une mise sur orbite l’an prochain.

La firme de Satya Nadella réalise un chiffre d’affaires à 23,2 milliards de dollars en hausse de 25% par rapport à la même période l’an passé. Sa marge brute se situe à 14,93 milliards de dollars tandis que son résultat d’exploitation se situe à 5,84 milliards de dollars. Mais son résultat net baisse : 4,54 milliards de dollars (-13,4%).

Dans les lignes de business épluchées dans sa communication financière, la catégorie “Devices and Consumer”, qui inclut des produits comme la Xbox et la Surface, se distingue. Son chiffre d’affaires se situe à presque 11 milliards de dollars (+47%), soit presque la moitié des revenus globaux de Microsoft.

Les ventes de la console de jeux ont doublé sur le troisième trimestre (2,4 millions) en sachant que la commercialisation de la X Box One a été étendue à 28 pays (prochainement la Chine). Tandis que la gamme de tablettes tactiles a généré un CA de 908 millions d’euros (contre 400 millions à la même période l’an précédent). Microsoft peut s’appuyer sur la nouvelle Surface Pro 3, la “tablette qui se prend pour un PC”.

Mais de là à dire que Surface s’est transformé en machine à cash, c’est un peu tôt. Juste avant la présentation des résultats financiers de Microsoft, Digitimes (citant des sources anonymes) pariait sur une fin imminente de la gamme Surface jugée non rentable. Microsoft ne communique pas sur le nombre de tablettes écoulées. En France, la Surface Pro 3 est disponible depuis fin août.

Autre enseignement dans l’analyse des résultats de Microsoft : la firme de Redmond poursuit l’intégration de la division Terminaux de Nokia mais le coût de restructuration s’élève à 1,14 milliard de dollars sur les trois derniers mois. Simultanément, la vente de terminaux Nokia – Lumia lui permet de générer un chiffre d’affaires de 2,6 milliards de dollars.

Dans les produits phares, on suivra l’évolution du business BtoB autour d’Office et de sa déclinaison cloud Office 365 qui augmente de 5%. Parallèlement, Microsoft recense 7 millions d’abonnés à la version grand public de la suite bureautique.

Sur le volet des services et produits pros, Microsoft observe des croissances à deux chiffres pour les lignes de logiciels serveurs (SQL Server – System Center -Windows Server) d’un côté et de communication de l’autre (Lync – SharePoint – Exchange).

microsoft-surface-pro-3
Microsoft Surface : une poule aux oeufs d’or à terme ? Pas si évident

Quiz : Connaissez-vous vraiment Microsoft ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur