Résultats Microsoft : Xbox One décolle, Surface frémit et la chasse au CEO continue

BourseEntrepriseMobilitéOS mobilesPoste de travailRégulationsSystèmes d'exploitation
microsoft-resultats-T2-xbox-one-surface-chasse-CEO

Le marché est rassuré par les performances de Microsoft, tant sur le volet entreprises que grand public. La percée dans le cloud efface les turpitudes avec Windows.

En pleine transition (management, organisation, produits…), Microsoft est parvenu à surprendre les marchés avec des indicateurs au vert. Avec la publication des résultats financiers du deuxième trimestre de son année fiscale (octobre – décembre 2013), le groupe de Steve Ballmer affiche un chiffre d’affaires de 24,5 milliards de dollars (+14% par rapport à la même période il y a un an).  Le bénéfice net sur la période a progressé de 3%, à 6,56 milliards de dollars. Tandis que le résultat opérationnel se fixe pour sa part à 8 milliards de dollars (+3%).

Sur ce trimestre, ce sont les performances de la Xbox One qui attiraient toute l’attention, en raison de la période de Noël. La firme évalue à Microsoft à 3,9 millions le nombre de consoles nouvelle génération écoulées avant Noël. Et ce, malgré la concurrence de la PlayStation 4 dont la sortie par Sony était planifiée au même moment. Résultat : les activités BtoC sont en progression 11,91 milliards de dollars (+13%). Et c’est une agréable surprise pour Microsoft qui garde généralement le profil bas sur cette division dont la rentabilité est loin d’être évidente.

Deuxième attraction du trimestre : les ventes des modèles de tablettes Surface qui ont doublé. Microsoft a généré 893 millions de dollars de revenus avec sa tablette (contre 400 millions de dollars une année plus tôt).  Bon, cela ne nous dit pas combien d’unités ont été écoulées mais la tendance est rassurante et les fondements sont plus solides au regard de la concurrence sur ce segment hardware.

Windows : le filon s’épuise

Et l’activité entreprise dans tout cela ? Là aussi, c’est réconfortant. Microsoft observe une progression de 10% à 12,67 milliards. On remercie la contribution apportée par le cloud (Office 365, Windows Azure…) avec une croissance à trois chiffres par lignes de services dématérialisés. Côté serveurs (SQL Server, System Center), Microsoft s’en sort bien également avec une croissance à deux chiffres.

Mais le filon Windows s’épuise sur fond de déclin du marché traditionnel du PC. Du moins, sur le front des licences (-3%) alors que l’OS vit un drôle d’époque : le résilient Windows XP a du mal à s’éteindre, le moderne Windows 8 a du mal à séduire et on évoque déjà l’émergence de Windows 9 à l’horizon 2015.
Sur le front de la mobilité, Windows Phone s’impose comme le troisième OS mobile. Il grignote des parts de marché mais l’ascension est difficile face à mastodontes comme iOS et surtout Android. Microsoft compte mettre le paquet, une fois l’intégration de l’activité mobile de Nokia définitivement bouclée. Ce qui ne saurait tarder…

Et la cerise sur le gâteau ? Qui va remplacer Steve Ballmer dans les fonctions de CEO ? Le suspense demeure en ce début d’année 2014 alors qu’il est censé lâcher les manettes d’ici août. Seule certitude : la short-list se réduit alors que le comité spécial en charge du recrutement se concentrait dénut décembre sur sur une vingtaine de candidats possibles. Le nom du futur boss peut surgir à tout moment…

Quiz : Connaissez-vous les PC hybrides ?

Credit photo : Shutterstock.com – Copyright : Canadapanda


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur