Résultats Netflix : un potentiel exploité à l’international

Régulations
resultats-netflix-t2-2014

L’arrivée massive des téléviseurs connectés et des boîtiers multimédias dans les foyers en prévision de la Coupe du monde de football a profité à Netflix, qui affiche une santé de fer avant de débarquer en France.

La dynamique du début d’année n’a pas faibli : à l’issue d’un 2e trimestre 2014 marqué par une expansion tous azimuts de ses activités à l’international, Netflix dévoile des résultats financiers qui surpassent les attentes.

La plate-forme vidéo américaine annonce un chiffre d’affaires en hausse annuelle de 21% à 1,34 milliard de dollars, pour 71 millions de bénéfice net, soit 1,15 dollar par action – contre 49 cents il y a un an (normes GAAP ; voir la synthèse sous forme de tableau Excel). En trois mois, son offre a séduit 1,69 million de nouveaux abonnés, dont 570 000 aux Etats-Unis, où Netflix compte désormais 36,24 millions de clients (dont 35,09 millions titulaires d’une offre payante).

Le nombre de souscripteurs hors des frontières américaines frôle désormais les 14 millions (+1,12 million en un trimestre, avec 12,9 millions d’abonnés payants). Étendue sur une quarantaine de pays, cette activité ne représente encore qu’un peu plus d’un quart des revenus (307 millions de dollars). Quoique pas encore profitable (15 millions de dollars de pertes), elle devrait le devenir “à court terme” au regard de la croissance enregistrée “sur tous les marchés”.

Les recrutements sont d’ailleurs plus nombreux à l’étranger qu’aux Etats-Unis pour le quatrième trimestre d’affilée. En septembre prochain, avec le lancement commercial de son offre en Allemagne, en France, en Autriche, en Suisse, en Belgique et au Luxembourg, Netflix sera potentiellement accessible à 180 millions de foyers connectés au haut débit, soit deux fois plus qu’aux USA.

Le chantier de l’intégration dans les boîtiers multimédias et les set-top box des opérateurs se poursuit avec Virgin Media au Royaume-Uni et la plate-forme TiVo aux Etats-Unis. Une incursion dans l’écosystème Android TV est prévue pour les prochains mois avec le concours de Sony et de Sharp.

Netflix mise aussi sur l’augmentation globale du nombre de téléviseurs connectés. Un phénomène qui s’est accéléré avec la Coupe du monde de football. Au niveau des contenus, outre les efforts de localisation (traduction et/ou sous-titrage), un passage progressif s’effectue vers la 4K pour les abonnés qui disposent de suffisamment de bande passante.

Un travail de fond est également mené sur l’accessibilité du service à travers des accords de mise à disposition de capacité réseau, comme avec l’opérateur de peering France-IX dans l’Hexagone. Netflix s’appuie par ailleurs sur des exclusivités comme la série Orange is the new Black, dont la 2e saison est diffusée actuellement. A la rentrée, un business de cartes-cadeaux sera mis en place aux Etats-Unis, au Canada, au Mexique et en Allemagne.

A noter que la location de DVD concerne encore 6,3 millions de membres (391 000 de moins en un trimestre) et qu’elle génère 92,8 millions de dollars de bénéfices. Netflix, qui dispose de 1,7 milliard de dollars de liquidités au 30 juin 2014, prévoit un chiffre d’affaires de 1,224 milliard pour le trimestre en cours. Le groupe américain espère recruter 1,3 million de nouveaux abonnés, soit à peu près autant qu’il y a un an pour le lancement de Orange is the new Black, saison 1.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur la musique en ligne ?

Crédit illustration : A1Stock – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur