Résultats Orange : le brouillard avant l’éclaircie

4GMobilitéOpérateursRégulationsRéseaux
orange-villa bonne nouvelle

Malgré une baisse de son chiffre d’affaires et de son résultat net au 1er semestre 2014, l’opérateur est sur la voie d’une relance, notamment en France.

En dépit d’une baisse de ses coûts d’exploitation (-3,7%, à 511 millions d’euros), Orange enregistre un nouveau recul de son chiffre d’affaires : 19,6 milliards d’euros au 1er semestre 2014, c’est 3,6% de moins qu’à la même période en 2013 (-4,9% en données historiques). Quant au résultat net, il chute de 30,3%, à 744 millions d’euros pour l’ensemble du groupe.

Pour autant, l’opérateur confirme son objectif de relance au regard de “l’amélioration progressive” qui se dessine de trimestre en trimestre (-3% en janvier-mars, contre -3,8% au en octobre-décembre 2013). Une reprise liée essentiellement à l’activité en France, en Belgique et en Pologne, mais aussi au dynamisme du secteur Entreprises et à la forte progression des ventes en zone Moyen-Orient – Afrique (MEA).

La France représente 9,6 milliards d’euros en facturations (-4,6%), pour un Ebitda de 3,6 milliards (-3,2%). Près de 150 000 nouveaux forfaits mobiles s’y sont vendus sur la période, la meilleure depuis 2010. Conséquence, le recul des résultats des services mobiles se limite à 8,7% au 2e trimestre, contre 9,1% au 1er trimestre et -11% au 4e trimestre 2013. Les services fixes progressent pour leur part de 0,9% après 0,6% au précédent trimestre. Tirés par l’offre sans engagement de Sosh (+59% de souscriptions), les forfaits mobiles représentent désormais 80% de la base clients.

Des 7,4 millions d’abonnés 4G qu’Orange recense dans le monde, plus de la moitié (4,2 millions) se trouvent au Royaume-Uni ; 1,4 million, en Espagne… et 2 millions en France, soit deux fois plus qu’au 31 décembre 2013. Dans le monde, l’opérateur revendique 178,7 millions de lignes mobiles ouvertes, dont 91,8 millions en MEA (+9,2% d’une année à l’autre).

Si le secteur Entreprises poursuit sa baisse (3,14 milliards de CA, soit -2,7%, pour un revenu de 501 millions d’euros en repli de 4,3% à base comparable), Orange relève une amélioration séquentielle par rapport aux -5,8% du second semestre 2013. Le résultat net se traduit toutefois par une perte de 19 millions alors qu’il était positif de 43 millions un an plus tôt, malgré une hausse des ventes liées à l’activité Opérateurs internationaux et Services partagés (+4%, à 864 millions d’euros).

Comme le note Silicon.fr, les investissements restent en hausse sur l’année : +3,1%, à 2,5 milliards d’euros. La moitié de ce budget est consacrée à la France, avec les réseaux 4G et fibre optique en première ligne. Orange déclare couvrir, au 30 juin 2014, 69% de la population avec 6505 sites LTE actifs. Côté fibre, plus de 3 millions de foyers sont désormais raccordables au FTTH de l’opérateur (+43% en un an).

En hausse de 0,8%, le taux d’investissement compte désormais pour 12,8% du chiffre d’affaires. La dette nette recule de 3,3 milliards. Elle reste néanmoins colossale à 27,42 milliards au 30 juin 2014. L’opérateur maintient ses objectifs d’atteindre un Ebitda situé entre 12 et 12,5 milliards d’euros.

Orange

Image 1 of 6

Une boutique Orange à Amiens
@daisy reillet

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Orange ?

Crédit photo : Christophe Lagane – Silicon.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur