Résultats : Orange en équilibriste sur ses positions dans le mobile et le fixe

BourseEntrepriseRégulations
groupe-orange-resultats-stepahen-richard

Le chiffre d’affaires groupe est en baisse mais le résultat net est ranimé. En France, Orange reste dynamique dans la mobilité avec Sosh sur un marché survolté.

Orange tente de montrer un visage serein dans un secteur télécoms très perturbé. Particulièrement en France sur fond de concentration du marché (vers une union Bouygues Telecom – SFR ?).

Le groupe télécoms de Stéphane Richard affiche un chiffre d’affaires consolidé de 40,9 milliards d’euros en 2013 (- 4,5%), dont la moitié généré en France (20 milliards d’euros, en baisse de 6,6%). Parmi les indicateurs financiers, la bonne nouvelle provient du résultat net : presque 1,9 milliard d’euros en 2013 (plus du double par rapport à l’année précédente). Le poids de la dette nette est toujours à surveiller : 30,7 milliards d’euros. Les investissements s’élèvent à 5,6 milliards d’euros en 2013, correspondant à 13,7% du CA (+0,4 point par rapport à 2012 à base comparable).

“Dans un marché européen dans lequel les défis ne manqueront pas, Orange poursuivra avec détermination sa stratégie de leadership dans les réseaux et de créativité dans ses offres, dans le fixe comme dans le mobile“, déclare le P-DG du groupe, cité dans le communiqué (PDF).

Globalement, le groupe télécoms affiche dans le monde 236,3 millions de clients (+2,4% sur un an). En Espagne, Orange semble satisfait de ses performances dans la mobilité et les offres convergentes. Les zones Afrique et Moyen-Orient apportent leur soutien à la croissance du groupe avec base clients mobiles en hausse 7,9% sur un an (88 millions de clients). “La 3G est maintenant disponible dans 17 pays et Orange Money (paiement mobile) compte 8,9 millions de clients”, précise le groupe dans sa communication financière.

Mobilité : 1,8 million de clients Sosh

En France, la 4G a toute l’attention du groupe. L’objectif du million de clients 4G a été atteint fin 2013 (avec 4200 sites LTE, Orange couvre 50% de la population). Mais le CA généré avec les services mobiles ne suit pas : 8,348 milliards d’euros (-10,3%). Principale raison évoquée : la refonte tarifaire des offres segmentées Sosh, Open et Origami. Les prix ont été remodelés vers le bas face à la concurrence qui a redoublé avec un Free Mobile qui a troublé l’ensemble du marché. Orange revendique un peu plus de 19 millions de clients mobiles sous forfaits (+3,8% sur un an), sur fond de bonnes performances en termes de recrutements entre le troisième et quatrième trimestre (+614 000 nouveaux clients). L’offre “SIM-only Web-only” Sosh monte vraiment en puissance : 1,854 million de clients (contre 794 000 clients à fin 2012).

Sur le fixe (10,6 milliards d’euros, -3,6%), les services de téléphonie classique plongent (-12%). Et le haut débit fixe enregistre une légère baisse (-0,3%). Mais l’horizon des offres quadruple play Open demeurerait dégagé. La base clients du haut débit dépasse la barre des 10 millions (+2,2% sur un an). En écho à l’analyse marché de l’ARCEP,  le développement de la fibre optique s’accélère au 4ème trimestre avec une base-clients en hausse de +17% en trois mois (319 000 clients à fin 2013 contre 176 000 un an plus tôt). Le très haut débit fixe totalise 2,5 millions de foyers raccordables en fibre optique (+54% sur un an) et 5 millions de lignes éligibles au VDSL.

Orange : désistement dans plusieurs pays
Dans les mouvement stratégiques observés courant 2013 associés à des désengagements ou des prises de position, Orange a quitté l’Autriche (cession d’Orange Austria) après avoir lâché le marché suisse. Il a largué sa filiale au Portugal (Sonaecom) et annoncé la signature d’un accord en vue de la cession de sa participation en République Dominicaine (Orange Dominicana, qui tombe chez Altice). Dans le courant de l’automne, Orange Polska (filiale polonaise de l’opérateur) a signé a annoncé un accord pour la cession de sa filiale Wirtualna Polska. Enfin, dans le domaine des contenus Web, Orange est monté à hauteur de 100% dans le capital du service vidéo Dailymotion. Des discussions se déroulent avec Microsoft pour signer un accord stratégique en vue d’un développement à l’international (Etats-Unis en particulier).

Quiz : Casino, paris, poker : connaissez-vous l’univers des jeux d’argent sur internet en France ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur