Résultats PayPal : une séparation coûteuse avec eBay

E-paiementMarketing
paypal-resultats-t3-2015
0 3

Les investissements consentis pour finaliser la séparation vis-à-vis d’eBay ont pesé sur les finances de PayPal au 3e trimestre 2015. La Bourse sanctionne.

Pour la première fois depuis plus de 13 ans, PayPal a communiqué ses résultats financiers hors du giron d’eBay.

Les coûts associés à l’émancipation du spécialiste du paiement électronique – redevenu indépendant le 17 juillet dernier – se ressentent sur le bilan du 3e trimestre 2015, froidement accueilli par les investisseurs malgré des indicateurs globalement en croissance : – 4,19 % pour l’action PYPL ce mercredi dans les échanges d’après-Bourse sur le Nasdaq.

La séparation vis-à-vis d’eBay devait donner à PayPal davantage de marge de manoeuvre pour accompagner l’évolution du paiement électronique face à des pure players comme Square et Stripe, mais aussi de nouveaux entrants qui exploitent – tel Apple – le développement des technologies mobiles pour s’imposer, au-delà du e-commerce, dans les canaux de vente « physiques ».

Il est sans doute un peu tôt pour déterminer si cette stratégie porte ses fruits. Elle n’a en tout cas, dans l’absolu, pas perturbé l’activité de la société, dont le chiffre d’affaires ressort en augmentation de 15 % sur un an, à 2,258 milliards de dollars (+ 19 % à taux de change constant).

L’essentiel de cette enveloppe (1,982 milliard de dollars) provient des commissions prélevées sur les paiements électroniques. Mais ce sont bien les services annexes qui progressent le plus : 276 millions de dollars de CA, c’est 25 % de plus qu’il y a un an.

En tête de liste, PayPal Working Capital, une offre de prêt aux PME. Lancée il y a deux ans et aujourd’hui exploitée dans trois pays (États-Unis, Royaume-Uni, Australie), la plate-forme brasserait désormais plus de 100 millions de dollars par mois. Les emprunteurs, dont une bonne partie sont des commerçants actifs sur eBay, remboursent par le prélèvement d’un pourcentage de leurs ventes quotidiennes.

Si les dépenses sont stables d’une année sur l’autre en R&D (230 millions de dollars) et baissent en commercial/marketing (235 millions), les frais administratifs et généraux augmentent nettement, passant de 101 à 141 millions de dollars, en lien avec la séparation d’eBay.

La marge d’exploitation progresse toutefois de deux points sur un an, atteignant 20 %, pour un résultat d’exploitation de 450 millions de dollars, contre 364 millions un an plus tôt. Le résultat net ressort à 377 millions de dollars (+ 31 %), soit 31 cents par action.

La progression régulière du nombre de comptes actifs – ayant réalisé au moins une transaction sur 12 mois glissants – se poursuit : PayPal en revendique 173 millions, contre 169 millions il y a trois mois. Le nombre de transactions augmente lui aussi, dans une mesure comparable : 1,216 milliard, contre 1,161 milliard au 2e trimestre.

On notera que 24 % des 69,738 milliards de dollars de paiements traités sur la période estivale l’ont été sur mobile. Ce taux s’élevait à 20 % il y a un an (confer la synthèse des résultats au format PDF).

Crédit photo : Bloomua – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur