Résultats Q4 : sans Leo Apotheker HP soigne ses blessures

Cloud

A l’occasion de la publication de ses résultats trimestriels, Hewlett-Packard a finalement dévoilé sa stratégie post-Apotheker. Les PC restent, la R&D augmente, les rachats d’autres entreprises sont gelés.

HP vient de publier ses résultats trimestriels (pdf). Ils ne sont pas brillants, mais supérieurs aux attentes pessimistes des analystes.

Surtout, l’entreprise est en train d’effacer la période Leo Apotheker analyse Silicon.fr.

Elle a été marquée par une acquisition lourde, 11 milliards de dollars pour le rachat de l’éditeur britannique Autonomy, et l’inquiétante annonce du projet de cession -avorté- de la division PC… entre autres rebondissements !

Wall Street, les marchés, les clients également ont peu apprécié cette période de fortes turbulences.

Mais désormais le pouvoir a changé de mains à Palo Alto.

Meg Whitman, nommée CEO en septembre dernier, est l’un des vétérans adulés de la Silicon Valley. Un statut exceptionnel qu’elle a su enrichir par son passage remarqué à la direction d’eBay.

Il fallait bien cela pour restaurer la confiance des marchés en cette firme d’ingénieurs.

Les résultats trimestriels (Q4) sont en demi-teinte : supérieurs aux attentes des analystes, avec un consensus à 32,05 milliards de dollars, le chiffre d’affaires affiche 32,3 milliards (contre 33,3 en 2010, même trimestre).

Le bénéfice chute de 91%, à 239 millions (contre 2,5 milliards l’an passé). Explication officielle: la faiblesse des ventes d’ordinateurs.

Par ailleurs, Meg Whitman s’est montrée prudente. Elle anticipe un exercice 2012 difficile. Les marchés ont apprécié son réalisme : alors que le titre clôturait à la baisse à la fermeture de Wall Street, il est reparti à la hausse après publication.

(la suite page 2 : retour aux fondamentaux, WebOS aura gaspillé 3 milliards de dollars)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur