Résultats Samsung : l’énergie des smartphones

ComposantsMobilitéPoste de travailSmartphonesTablettes
resultats-samsung-t3-2015
0 2

La division mobile de Samsung Electronics affiche, sur son dernier trimestre d’activité, un résultat net en progression annuelle. Une première depuis 2013.

Sursaut éphémère ou tendance durable ? Pour la première fois depuis l’automne 2013, la division mobile de Samsung Electronics affiche un résultat net en progression annuelle.

Emmenées en haut de gamme par le Galaxy S6 Edge+ et le Galaxy Note 5, les ventes de smartphones contribuent à la croissance du groupe, dont le chiffre d’affaires global sur le 3e trimestre 2015 ressort à 51,68 trillions de wons (41,39 milliards de dollars, soit 8,9 % de plus qu’à la même période en 2014).

La marge passe sous les 40 % (- 1,5 point), mais les dépenses d’exploitation sont stables (2,73 milliards d’euros en R&D notamment). Si bien que d’une année sur l’autre, le résultat d’exploitation progresse de 82 %, à 7,39 trillions de wons (5,91 milliards d’euros), dans la lignée des dernières prévisions.

Malgré une hausse significative des impôts sur les bénéfices, le résultat net augmente de plus de 20 %, à 5,46 trillions de wons (4,37 milliards d’euros – voir la synthèse des résultats au format PDF).

La division « IT & Mobile Communications » n’est pas la plus lucrative, mais son retour à la croissance est remarqué : le CA s’élève à 26,61 trillions de wons (21,31 milliards d’euros), contre 24,58 trillions de wons au 3e trimestre 2014 – pour un résultat d’exploitation en hausse de 30 %, à 2,4 trillions de wons (1,92 milliard d’euros).

Une hausse portée pour partie, selon Samsung Electronics, par le succès de smartphones positionnés en entrée en milieu de gamme, comme les modèles Galaxy A8 et J5. Ce qui explique que le prix moyen par produit baisse, au profit d’une augmentation des volumes de ventes.

C’est plus compliqué sur le segment des tablettes, dont les ventes dégagent une valeur « stable d’un trimestre sur l’autre ». Le groupe estime néanmoins pouvoir, au global, prendre des parts sur le marché mobile tout en visant la profitabilité.

Voilà le résultat

La locomotive de Samsung Electronics reste la division « Device Solutions », dont le résultat d’exploitation ressort à 4,65 trillions de wons (3,72 milliards d’euros), sur un chiffre d’affaires en hausse d’environ 25 %, à 20,31 trillions de wons (16,26 milliards d’euros).

Les solutions d’affichage – dalles, contrôleurs… – représentent environ un tiers du CA (5,99 milliards d’euros)… mais une part bien moindre du résultat d’exploitation (744 millions d’euros). L’activité est portée par la technologie OLED, avec des solutions destinées aux téléviseurs d’entrée et milieu de gamme. Le LCD se maintient grâce aux TV à grand écran, même si les prix de vente déclinent.

C’est sur les semi-conducteurs que la marge est la plus importante : 3,66 trillions de wons (2,93 milliards d’euros) sur un CA de 12,82 trillions de wons (10,26 milliards d’euros). L’essentiel de cette enveloppe (7,32 milliards d’euros) provient des technologies de mémoire, avec en tête de liste la DRAM DDR4/LPDDR4. C’est elle qui devrait, au même titre que les SSD, porter la demande sur mobile et dans le data center sur le trimestre en cours.

La contribution de la division « Consumer Electronics » est plus modeste : le résultat d’exploitation est multiplié par 7, mais ne dépasse pas les 300 millions d’euros, sur un chiffre d’affaires de 9,28 milliards, stable d’une année à l’autre.

Samsung Electronics prévoit de maintenir cette dynamique pour le trimestre en cours, mais estime que le rééquilibrage des taux de change pourrait impacter ses ventes, tout comme l’augmentation planifiée des investissements marketing à l’approche des fêtes de fin d’année.

Un plan de rachat d’actions sans précédent est par ailleurs prévu sur les 12 prochains mois, à hauteur de 11,3 trillions de wons (9,9 milliards d’euros). Samsung se donne également pour objectif de reverser entre 30 et 50 % de son cash flow aux actionnaires sur les 3 prochaines années.

Crédit photo : Roman Pyshchyk – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur