Résultats Samsung : une faiblesse prolongée sur le mobile

BourseEntrepriseRégulations
resultats-samsung-t2-2014

Bousculé sur le marché des smartphones, Samsung Electronics enregistre un recul de son chiffre d’affaires et de son résultat net pour le troisième trimestre d’affilée.

En recul pour le troisième trimestre consécutif, le chiffre d’affaires de Samsung Electronics atteint son plus bas niveau depuis deux ans, à 52,3 trillions de wons (51 milliards de dollars) sur la période d’avril-juin 2014.

Le bénéfice net chute lui aussi : 6,1 milliards de dollars, contre 7,6 milliards un an plus tôt. La hausse des ventes de produits électroniques grand public et la bonne tenue de l’activité semi-conducteurs ne suffisent pas à compenser le repli significatif enregistré sur le marché des smartphones : 21 milliards de dollars de facturations pour la division Mobile, c’est 12% de moins qu’au 2e trimestre 2013.

Conséquence d’une forte pression sur les prix, les marges diminuent et le bénéfice net s’écroule de 31% d’une année à l’autre, à 4,42 milliards de dollars (voir la synthèse des résultats au format PDF). Des annonces qui corroborent les estimations d’IDC : le cabinet d’études américain concède au groupe high-tech sud-coréen 25,2% du marché des smartphones, contre 32,3% il y a un an.

Outre une forte concurrence en entrée et milieu de gamme de la part des fabricants asiatiques, Samsung fait face à une baisse de la demande en terminaux 3G sur plusieurs marchés ; un phénomène lié essentiellement au développement des réseaux 4G. Pour la fin d’année, la firme escompte une relance portée par une concentration progressive de son offre autour d’un nombre restreint de produits et par la commercialisation d’un nouveau modèle “haut de gamme” (le Note 4, en l’occurrence).

Du côté des analystes, on suggère de généraliser les écrans incurvés et d’opter, dans le cadre des offres premium, pour des châssis métalliques aux dépens du plastique utilisé notamment sur le Galaxy S5. A l’heure actuelle, il n’est guère, pour rassurer les investisseurs, que les perspectives positives de l’activité Device Solutions, avec en tête de liste les solutions d’affichage : la hausse de la demande en panneaux LCD pour les téléviseurs avec la Coupe du monde entraîne une hausse de 4% du CA, à 15,8 milliards de dollars.  Même croissance pour le business semi-conducteurs, avec +10% de ventes de puces mémoire, tout particulièrement à destination des consoles de jeu. La NAND aussi se porte bien, surtout dans le data center via les cartes flash.

Comme le note Reuters, malgré de bonnes performances dans l’électronique grand public (+15% de chiffre d’affaires, à 12,6 milliards de dollars grâce aux téléviseurs de plus de 60 pouces sur les marchés dits “matures”), on serre la ceinture dans le top management. Les chefs de divisions ont restitué un quart de leurs primes du premier semestre et voyagent désormais en classe économique pour leurs courts déplacements en avion.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Samsung ?

Crédit photo : Samsung


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur