Résultats SAP : entre business traditionnel et relais de croissance (cloud)

Régulations
SAP - ariba - cloud - business collaboratif - BPM

Sur le deuxième trimestre 2012, SAP a réalisé un chiffre d’affaires en hausse de 18 % par rapport à la même période l’an précédent. La contribution du cloud grossit mais l’éditeur est parti de loin.

Toutes les zones géographiques de l’Allemagne contribuent avec une croissance à deux chiffres dans le business de SAP.

C’est une bonne nouvelle pour l’éditeur allemand de logiciels pour les entreprises (ERP, CRM…) qui poursuit son incursion dans le cloud tout en maintenant son business plus classique.

Dans les faits, cela se traduit comment ? Sur le deuxième trimestre 2012, SAP a réalisé un chiffre d’affaires de 3,9 milliards d’euros, en hausse de 18 % par rapport à la même période de l’année précédente.

Le résultat net s’élève à 661 millions d’euros, soit +12 %. Des résultats solides, avec comme seul bémol une marge opérationnelle en repli de 2,4 points, à 23,6 %.

Selon Silicon.fr, par segment d’activités, la plus forte contribution revient au support logiciel : 2 milliards d’euros de chiffre d’affaires, en hausse de 16 %. Les ventes de licences connaissent une progression encore supérieure : +26 % à 1,1 milliard d’euros (passant ainsi le cap du milliard).

Les efforts portés sur le cloud commencent à porter ses fruits : les souscriptions “explosent littéralement, avec une croissance d’un facteur de fois 13”.

Mais il convient de relativiser ce chiffre car SAP part de loin. Le business du cloud s’élèvait à 4 millions d’euros sur le deuxième trimestre 2011. Un an plus tard, il a désormais dépassé la barre des 50 millions d’euro.

Mais cela reste une petite contribution d’1,3 % du CA trimestriel global.

SAP renforce ses assises cloud via des opérations de croissance externe : le rachat de SuccessFactors (optimisation RH) en décembre 2011, puis celui d’Ariba (commerce & collaboratif) en mai 2012.

Montant total de ces deux opérations : 7,7 milliards d’euros.

Dans  Les Echos, Franck Cohen, Président SAP de la zone Europe – Moyen Orient – Afrique, considère que la moitié de la croissance est générée par de nouveaux produits développés.

Malgré un environnement macro-économique moribond, SAP confirme donc ses objectifs pour l’année, en tablant sur une croissance du chiffre d’affaires (à taux de change constant) comprise entre 10 % et 12 % et un résultat d’exploitation situé dans une fourchette 5,05 – 5,25 milliards d’euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur