Résultats SFR : les clients ne font pas le chiffre

4GMobilitéRégulations
sfr-clients-chiffres

Base clients en croissance, mais chiffre d’affaires en recul : les résultats affichés par SFR à l’issue du premier trimestre illustrent le paradoxe qui caractérise le marché français des télécoms depuis plus de deux ans.

Le premier trimestre 2014 vient confirmer la situation paradoxale dans laquelle se trouve SFR : alors que sa base clients continue de grossir, son chiffre d’affaires ne cesse de chuter.

Au 31 mars, l’opérateur compte 21,293 millions de clients mobiles (+3,2% sur un an) parmi lesquels 18 millions d’abonnés et 3,3 millions de souscripteurs à son offre prépayée. Le réseau 4G, qui couvre désormais 40% de la population dans 1300 villes – 100 de plus depuis le début de l’année -, a séduit 1,4 million de mobinautes.

L’activité progresse également sur le fixe : 5,302 millions de clients pour le haut débit (+ 45 000 par rapport à mars 2013), dont 5,252 millions de particuliers. La fibre (FTTH) concentre désormais 221 000 abonnés. Quant aux offres quadruple play “Multi-Packs”, elle ont permis de recruter 528 000 abonnés au cours des 12 derniers mois, portant la base totale à 2,482 millions de souscripteurs, soit 47,3% du parc haut débit.

Pour autant, le chiffre d’affaires ne suit pas : 2,443 milliards d’euros, c’est moins bien qu’à la même période en 2013 (-5,8%). Une morosité commune aux activités grand public* (-8,9%, à 1,6 milliards d’euros) et entreprises (-8%, à 427 millions d’euros)… mais pas à la division Opérateurs, qui comprend notamment la filiale SRR de la Réunion, et dont le CA progresse de 12%, à 405 millions d’euros.

Au final, le résultat opérationnel (Ebitda) atteint 625 millions d’euros, soit une baisse de 11% par rapport au 31 mars 2013. Selon Vivendi, maison mère de SFR, ce recul est “atténué par [son] plan de transformation”. Lequel a impliqué une simplification des offres commerciales, mais aussi une réorganisation en interne, avec plus de 800 départs l’année passée. La transformation se poursuivra avec le passage dans le giron de Numericable.

* Avec le recul du prépayé (3,027 millions de lignes), l’activité grand public perd 21 000 clients sur le trimestre.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien SFR ?

Crédit photo : katatonia82 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur