Résultats T1 2015 : Free garde son tonus

BourseEntrepriseOpérateursRéseaux
free-resultats-financiers-T1-2015

Le groupe Iliad-Free affiche un chiffre d’affaires en hausse de 7%. L’offre Free Mobile se montre toujours aussi attractive. La bataille du haut débit est plus ardue.

Le groupe Iliad-Free entretient sa dynamique commerciale sur le premier trimestre 2015 avec un chiffre d’affaires en hausse de 7% pour dépasser le milliard de chiffre d’affaires (1,07 milliard d’euros).

Le business de Free dans la mobilité progresse de 18% à 438 millions d’euros. Il continue d’aspirer des nouveaux abonnés mobiles (420 000 sur le T1 2015) pour afficher une base de 10,5 millions de clients sur ce segment. Free Mobile avait déjà atteint la barre des 10 millions lors du quatrième trimestre 2014.

Ce qui permet au “nouvel entrant” de revendiquer une part de marché de 15% (évaluation interne qu’Iliad-Free avait déjà présentée à ses actionnaires en mars) face à son trio de concurrents (Orange, Numericable-SFR et Bouygues Telecom).

Pour le début d’année, Free Mobile a élargi l’accès à un Forfait Free Mobile au sein des foyers (jusqu’à 4 pour chaque abonnement Freebox) et complète la liste de destinations internationales afin de réduire les coûts de roaming (Canada, Belgique…).

En avril, Free Mobile déclare qu’il continue “d’investir massivement” pour poursuivre le déploiement de son réseau mobile. Objectif : couvrir 90% de la population d’ici janvier 2018 et environ  60% de la population en 4G fin 2015.

Dans le fixe, la conquête se poursuit également mais c’est plus compliqué de gravir les échelons au regard de la concurrence entre acteurs FAI. Le chiffre d’affaires est en hausse de 0,3% (640 millions d’euros).

Le FAI a recruté 77 000 nouveaux abonnés haut débit (nets de résiliation). Ce qui lui permet de s’attribuer une part de marché de 42% dans les recrutements clients sur le trimestre par rapport à la concurrence.

Le 10 mars, Free avait lancé sa nouvelle Freebox mini 4K sous le signe de l’innovation.

L’ARPU, c’est-à-dire le revenu moyen par abonné, se situe à 35 euros (38 euros pour le segment Freebox Revolution).

Sur le front du très haut débit (c’est-à-dire supérieur à 30 Mbit/s), Iliad-Free affiche 700 000 abonnés ayant opté pour le VDSL 2 ou la fibre à domicile (FTTH).

A la Bourse de Paris en matinée, le titre d’Iliad-Free est en légère hausse : +0,92% (218,95 euros).

(Crédit photo : Iliad-Free : sortie Freebox mini 4K – mars 2015)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur