Résultats T3 – Yahoo a deux boussoles : l’audience et le mobile

MarketingPublicitéRégulations
yahoo-resultats-financiers-T3-2013

Marissa Mayer n’a pas encore remis Yahoo à flot. Mais elle assure que la croissance sera au rendez-vous en 2014. Pas évident au regard des derniers résultats trimestriels.

15 mois après son arrivée aux commandes de Yahoo, Marissa Mayer n’est pas parvenue à mener le groupe Internet vers le chemin de la rentabilité. Mais elle assure que le rendez-vous est pris pour 2014.

Avec la présentation des résultats financiers du troisième trimestre, la CEO de Yahoo a réitéré ses deux priorités : l’audience Internet globale (800 millions d’utilisateurs actifs au dernier pointage, +20% depuis sa prise de fonction) et le développement des services mobiles dans le but de générer de nouveaux revenus publicitaires comme Facebook.

Elle considère que le trafic global va augmenter l’an prochain en raison de “l’amélioration des produits”.

Dans le courant du troisième trimestre, Yahoo, doté d’un nouveau logo, a remodelé des services multi-supports comme Yahoo Screen, My Yahoo ou Fantasy Sports pour le marché américain.

On attend également l’intégration des statistiques d’audience de Tumblr acquis au printemps. Cela devrait effectivement changer la donne.

En l’état actuel, Yahoo recense 390 millions d’utilisateurs actifs sur ses services mobiles.

“Le mobile est en pleine croissance et le niveau est énorme”, a expliqué la CEO de Yahoo selon les éléments repris par Bloomberg. “Il y a juste tant d’opportunités pour placer de la publicité et des contenus pour nos utilisateurs.”

Sur le troisième trimestre, Yahoo est demeuré actif en termes de rachat de start-up. 8 en tout : Bignoggins, Qwiki, Xobni, Admovate, Ztelic (data analytics, Chine), Lexity, Rockmelt et IQ Engines.

A signaler également l’arrivée d’un nouveau responsable chapeautant la zone Europe : Dawn Airey.

Sur le volet financier, le groupe Internet affiche un chiffre d’affaires de 1,14 milliard de dollars (-5% par rapport à la même période l’an passé).

Hors TAC (Traffic acquisition cost, commissions redistribuées aux partenaires), les revenus s’élèvent à un millions de dollars (baisse de 1%). Sur fond de baisse globale des tarifs de la bannière traditionnelle, la publicité display est en baisse de 7% (470 millions de dollars). Hors TAC, il ne reste plus que 421 millions de dollars pour Yahoo.

Les résultats sont aussi nuancés pour les revenus publicitaires tirés des services de recherche (en lien avec l’accord technologique et commercial signé avec Microsoft) : – 8% à 435 millions de dollars (426 millions de dollars hors TAC).

Ce n’est pas flamboyant mais Marissa Mayer se déclare satisfaite des “performances”. “D’autant que nous avons continué à investir et à renforcer nos activités centrales, tout en restant disciplinés sur les dépenses.”

Signalons également que le résultat net a été divisé par 10 sur le trimestre à 296,7 millions de dollars. L’an passé, Yahoo a pu compter sur apport exceptionnel de 2,8 milliards de dollars provenant de la cession d’une partie du groupe Internet chinois Alibaba.

D’ailleurs, le désengagement de Yahoo est moins ferme que prévu : le nombre maximum d’actions d’Alibaba que Yahoo doit céder dans le cadre de l’IPO de son partenaire chinois se réduit.

Le groupe Internet américain considère que ce serait une erreur de lâcher trop de lest au regard “du potentiel à long terme d’Alibaba”.

L’AFP signale également “une charge de restructuration de 25 millions de dollars” associée à la gestion de Yahoo entre juillet et septembre.

—————————-

Quiz : Connaissez-vous vraiment Yahoo ?

——————–

Credit photo : Yahoo Flickr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur