Résultats Twilio : des clients à fidéliser comme les investisseurs

BourseEntreprise
resultats-twilio-t2-2016
1 1

Les premiers résultats financiers que Twilio publie depuis son IPO mettent en question la capacité de l’éditeur américain à fidéliser ses clients.

Pour la première fois depuis son introduction en Bourse le 23 juin 2016, Twilio se livre à l’exercice de la publication des résultats financiers.

Sur le 2e trimestre de son exercice fiscal aligné sur l’année calendaire, le fournisseur américain de solutions de communication dans le cloud* dégage un chiffre d’affaires de 64,51 millions de dollars, en hausse de 70 % sur un an.

La croissance est plus nette pour la part des revenus issue des clients qui n’ont encore jamais souscrit de contrat sur plus d’un an : + 84 %, à 56,4 millions de dollars, soit environ 87 % du CA global.

Le taux de fidélisation de cette base reste peu prévisible en l’état, compliquant d’autant l’estimation des revenus futurs de Twilio.

En l’état, on notera cette progression de la marge brute, de 0,6 point, à 56,3 %. Mais avec une hausse des dépenses aussi bien en R&D (+ 85 %, à 17,369 millions de dollars) qu’en commercial/marketing (+ 28 %, à 18,156 millions) et sur la partie administrative (+ 65 %, à 7,035 millions), le résultat d’exploitation reste dans le rouge : – 10,9 millions de dollars, contre – 9,5 millions l’année passée. Au final, c’est une perte nette de 45 cents par action.

Twilio, qui exploite ses solutions sous la forme d’API permettant l’intégration de fonctions personnalisées dans les applications mobiles (voix, vidéo, SMS, authentification…), revendique, au au 30 juin 2016, 30 780 comptes clients actifs – c’est-à-dire ayant rapporté au moins 5 dollars sur le dernier mois de la période concernée. Ils étaient 21 226 il y a un an.

Le trimestre aura été marqué par l’intégration au sein de la plate-forme Facebook Messenger, la tenue de la conférence annuelle SIGNAL sur l’avenir des communications et le lancement de plusieurs API dont Notify (notifications push, SMS et messagerie instantanée) et Sync (synchronisation en temps réel).

L’effet de l’IPO, qui a permis à Twilio de lever 150 millions de dollars (10 millions d’actions émises pour un prix unitaire de 15 dollars) en s’introduisant sur le NYSE, se fait ressentir sur la trésorerie, qui passe de 108,835 millions de dollars au 31 décembre 2015 à 261,386 millions de dollars au 30 juin 2016.

* Des solutions qu’Uber utilise par exemple pour permettre aux chauffeurs et aux passagers de communiquer sans avoir à échanger leurs informations de contact.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur