Résultats Twitter : le mobile décolle mais l’audience bat de l’aile

Régulations
twitter

Twitter a dévoilé, pour le 4e trimestre 2013, des résultats financiers qui surpassent les attentes. L’essentiel de son chiffre d’affaires dépend toujours des revenus publicitaires, dont les trois quarts proviennent désormais du mobile.

A l’issue d’un 4e trimestre 2013 marqué par un transfert significatif de son audience vers le mobile, Twitter annonce – pour la première fois depuis son introduction en Bourse – des résultats financiers qui surpassent les attentes.

Le réseau social a généré, sur la période du 1er octobre au 31 décembre, un chiffre d’affaires sans précédent, en hausse annuelle de 116%, à 242,7 millions de dollars. Son résultat net s’élève à 9,8 millions de dollars, pour un bénéfice de 2 cents par action, contrastant avec les 271 000 dollars de pertes enregistrées un an plus tôt (en normes comptables non-GAAP ; voir la synthèse des résultats). Les analystes tablaient sur un CA de 217,8 millions, pour une perte nette de l’ordre de 2 cents par action.

Désormais composée de 241 millions d’utilisateurs actifs (+30% en un an ; Twitter ne communique pas sur son nombre total d’inscrits), l’audience progresse surtout sur mobile. Les Etats-Unis restent un marché porteur (+21% de fréquentation). Mais le véritable potentiel de développement semble résider à l’international (+33% de visiteurs et +200% de revenus), plus particulièrement dans les pays émergents où se développent offre de terminaux connectés et infrastructures réseau.

En croissance de 121% sur un an à 220 millions de dollars, les revenus publicitaires représentent toujours environ 90% du CA (le reste étant essentiellement lié à des accords d’exploitation de données). Plus des trois quarts de cette somme proviennent désormais du mobile. Au 31 décembre 2013, environ 100 millions d’internautes utilisent quotidiennement Twitter. Plus de 180 millions d’utilisateurs se connectent au moins une fois par mois sur mobile (+37% d’une année sur l’autre).

Le nombre de pages vues augmente (148 milliards au 4e trimestre 2013, contre 117 milliards à la même période en 2012), tout comme les revenus publicitaires, qui atteignent désormais 1,49 dollar pour 1000 affichages (+76%). Il faut dire que les investissements en la matière ont été revus à la hausse, notamment avec le rachat, en septembre dernier, de la start-up MoPub, qui gérait une plate-forme délivrant chaque jour plus d’un milliard de publicités sur les applications mobiles d’iOS et Android.

Le réseau social a également lancé, au cours de l’année, de nouveaux formats à destination des annonceurs : mise en avant de comptes et de tweets, jonctions avec la “Social TV”, etc. Twitter a aussi amélioré l’expérience utilisateur en matière de personnalisation, de messagerie privée, d’applications mobiles et de multimédia – avec Vine en tête de liste.

Sur l’année 2013, la société affiche un chiffre d’affaires de 665 000 dollars, pour une perte nette de 35 000 dollars (non-GAAP). Disposant d’une trésorerie de 2,2 milliards de dollars, elle projette une croissance de son chiffre d’affaires pour le trimestre en cours (230 à 240 millions de dollars), mais aussi sur l’année 2014 (1,15 à 1,2 milliard).

Les marchés ont fraîchement accueilli l’annonce de ces perspectives. Ce mercredi, en fermeture de séance à la Bourse de New York, l’action Twitter, cotée sur le NASDAQ, perdait 0,53% de sa valeur, à 65,97 dollars (bien au-dessus, néanmoins, de son niveau d’introduction, à 26 dollars le 7 novembre 2013).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de Twitter ?

Crédit illustration : rizvan3d – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur