Résultats Yahoo : chère acquisition de trafic

BourseEntrepriseMarketingPublicitéSocial Media
yahoo-resultats-t3-2015
1 1

Les investissement consentis au titre de l’acquisition de trafic se font une nouvelle fois ressentir sur les résultats de Yahoo, fraîchement accueillis par les marchés.

Le cours de l’action Yahoo a brusquement chuté ce jeudi dans les premiers échanges d’après-Bourse sur le Nasdaq.

Le groupe Internet venait d’officialiser son bilan financier pour le 3e trimestre 2015.

Les investisseurs ont semblé reprendre confiance lors de la conférence téléphonique avec les analystes. Notamment au regard des efforts consentis par Yahoo pour minimiser ses dépenses d’exploitation.

Ainsi les dépenses en commercial/marketing sont-elles restées relativement stables d’une année sur l’autre (274 millions de dollars), tandis que les investissements en R&D diminuent légèrement (272 millions).

En revanche, les commissions reversées aux partenaires au titre de l’acquisition de trafic (TAC) connaissent une forte augmentation : 223 millions de dollars, contre 54 millions il y a un an. L’accord avec Mozilla sur la recherche en ligne n’y est pas étranger : 119 millions de dollars ont été reversés aux partenaires search, soit… 116 millions de plus qu’au 3e trimestre 2014.

La facture dépasse aussi les 100 millions de dollars sur la partie display. En contrepartie, le chiffre d’affaires passe de 396 à 404 millions de dollars en un an, avec 8 % d’impressions supplémentaires.

En déduisant les TAC, la dynamique est moins favorable sur les liens sponsorisés : 390 millions de dollars de CA, contre 449 millions un an plus tôt ; et le revenu par clic baisse de 2 %.

En y ajoutant les activités annexes comme la monétisation de brevets, Yahoo dépasse tout juste le milliard de dollars de chiffre d’affaires sur le trimestre (9 % de recul annuel en normes comptables GAAP).

La différence est encore plus marquée sur le résultat net : celui-ci s’élève à 76 millions de dollars, soit 8 cents par action. Il était, voici un an, de 6,774 milliards de dollars, soit 6,70 dollars par action. Il faut toutefois reconnaître que Yahoo avait dégagé 6,3 milliards de produit net dans le cadre de l’introduction en Bourse d’Alibaba.

L’essentiel du business de la multinationale est encore réalisé aux États-Unis : 987 millions de dollars de CA hors TAC, contre 158 millions en Asie-Pacifique et 79 millions en EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique).

De même, la transition vers le mobile semble être amenée à se prolonger : 271 millions de dollars de chiffre d’affaires, c’est encore trois fois moins que sur le desktop, qui ne montre pas encore de véritables signes de faiblesse, malgré une croissance ralentie.

Ce trimestre aura été marqué par l’acquisition de Polyvore (social shopping, native advertising) au mois de septembre. Yahoo a également unifié ses technologies programmatiques sous la marque BrightRoll et lancé un DSP pour la vidéo, le display ainsi que le natif.

Les outils développeurs (analytics, publicité, engagement, monétisation) ont été mis à jour au même titre que Yahoo Gemini, qui permet désormais aux annonceurs d’exploiter leurs propres données pour le reciblage.

Crédit photo : AHMAD FAIZAL YAHYA – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur