Résultats Yahoo : l’édifice publicitaire est fragile mais il y a Alibaba

EntrepriseMarketingPublicité
resultats-yahoo-t1-2017
1 0 Donnez votre avis

Malgré un business publicitaire en repli, Yahoo est dans le vert sur le 1er trimestre 2017. Sa participation dans le groupe Alibaba n’y est pas étrangère.

Plus de 41 milliards de dollars : difficile de louper la valeur que Yahoo renseigne, dans ses derniers résultats financiers, pour sa participation détenue au capital du groupe chinois Alibaba.

Le revenu y afférent est l’un des leviers qui permettent à la société Internet pionnière d’afficher, pour le 1er trimestre de son exercice 2017 aligné sur l’année calendaire, un résultat net positif ; à 99 millions de dollars en l’occurrence (10 cents par action), contrastant avec les pertes de 99 millions de dollars enregistrées un an plus tôt.

C’est moins reluisant sur le volet opérationnel. Le résultat d’exploitation est négatif, à – 59 millions de dollars, bien que les charges de restructuration diminuent fortement d’une année sur l’autre (passant de 57 à 6 millions de dollars).

Il faut dire que le chiffre d’affaires lui-même est en baisse sur un an : – 3 %, à 834 millions de dollars.

On parle là du C.A. « ex-TAC », c’est-à-dire déduction faite des commissions reversées aux partenaires au titre de l’acquisition de trafic.

Cette distinction a son importance depuis l’avenant à l’accord mi-technologique, mi-publicitaire signé en 2009 avec Microsoft autour du partage des revenus émanant des liens sponsorisés Bing Ads diffusés sur le moteur de Yahoo.

Réduire la voilure

Jusqu’au 31 mars 2016 (pour l’Europe, les États-Unis et le Canada ; le 31 mai 2016 pour les autres marchés), les TAC étaient déduits directement du chiffre d’affaires. Ils ne le sont plus depuis. Avec ce périmètre variable, Yahoo peut, dans l’absolu communiquer sur une hausse de son C.A. (+22 % dans ce cas).

Comme il y a un an, la publicité représente 85 % des revenus. La locomotive sur ce segment reste le display, qui dégage, avec des impressions en hausse de 2 % et un CPA stable, 398 millions de dollars (+5 % ex-TAC).

Situation moins favorable pour le search, qui recule de 11 % à 309 millions de dollars, avec une baisse de 12 % du nombre de clics.

L’effectif continue de se réduire avec, au 31 mars 2017, environ 8 600 employés (- 9 % sur un an), sans compter ceux en instance de départ. Ce qui se ressent dans les dépenses d’exploitation, aussi bien en R&D (- 9 %, à 252 millions de dollars) qu’en commercial/marketing (- 11 %, à 209 millions).

Le business continue à prendre de l’importance dans la zone Amériques, qui concentre 82 % du C.A. sur le trimestre (+ 3 points). Il progresse aussi en EMEA (+ 1 point, à 8 %), reculant en Asie-Pacifique (- 4 points, à 10 %).

Dans les diapositives à l’attention des investisseurs (PDF, 31 pages), Yahoo précise continuer à œuvrer pour finaliser, d’ici au mois de juin, son passage dans le giron de Verizon.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur