‘Réunion’ (2): reportage dans la nouvelle ruche numérique de Paris

Cloud

Vnunet.fr a visité les locaux de la nouvelle pépinière de contenus numériques
et son chef de projet.

Il y encore trois semaines, l’ambiance était encore très BTP à la nouvelle pépinière située rue des Haies dans le XXème arrondissement de Paris. Cet ancien atelier d’artistes tombé en désuétude a fait l’objet d’une vaste rénovation pour accueillir une vingtaine de jeunes pousses qui évoluent dans les contenus numériques. La toute fraîche pépinière vient ranimer un quartier plutôt terne. L’inauguration officielle est survenue le 4 juillet dernier.

Sur fond sonore de marteau piqueur en raison des travaux de rénovation qui touche l’ensemble du quartier, Eric Clin, chargé d’animer la structure, a reçu la visite de Vnunet.fr dans la matinée du 10 juillet. Ancien créateur de start-up à l’ère Web 1.0 (rappelez-vous, la Web télé Nouvo.com), il s’est orienté vers des activités de consulting (pour le dossier télévision par ADSL chez Club-Internet notamment).

Aux commandes d’une pépinière orientée digital content, le nouveau chef de projet est plutôt à l’aise dans ses nouvelles fonctions. “Nous avons déjà reçu 200 dossiers de candidatures. Huit sociétés sont déjà installées”, explique Eric Clin. Les start-up hébergés peuvent garder leur espace pour une période de trois à quatre ans. Une salle de réunion est disponible à l’accueil de la pépinière avec accès sur une petite terrasse pour les éventuels “pizza parties” inter-sociétées.

Premiers contacts avec l’extérieur

Les critères de sélection des dossiers sont larges : bien sûr, la jeune pousse doit être positionnée sur les contenus numériques et afficher une certaine ambition dans ses développements. Levées de fonds acceptées bien entendu. “Nous signons avec les sociétés que nous hébergeons un contrat de services, pas un contrat de bail”, précise Eric Clin.

Chaque société dispose d’un cadre convivial en open space avec accès Internet à très haut débit déployé par Orange. Le Wi-Fi, c’est prévu pour l’automne. P remiers objectifs fixés : développer la notoriété et faire vivre cette nouvelle ruche à idées numériques.

On sent déjà un certain magnétisme qui s’exerce : mardi, des représentants de la société nippone qui exploite le portail Mangaculture.com venaient découvrir cette nouvelle structure aux activités mi-pépinière mi-incubation. Les premiers liens avec d’autres pôles R&D sont constitués : le pôle de compétitivité parisien Cap Digital joue le rôle de “parrain” de la pépinière.

A lire également dans la même édition : ‘Réunion’ (1): profil de la nouvelle pépinière à Paris orientée contenus numériques

Au fil des trois prochains jours, Vnunet.fr proposera une série de vidéos de start-up ayant intégré la pépinière “Réunion”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur