“Reviens Léon” : quand les start-up de la French Tech veulent rapatrier les talents

EmploiEntrepriseGestion des talentsManagementRessources humainesStart-up
reviens-leon-badge

L’initiative “Reviens Léon” cherche à rapatrier les talents français partis à l’étranger pour renforcer l’élan French Tech.

“Reviens Léon”. Les moins de 40 ans auront du mal à comprendre le clin d’œil publicitaire à propos des raviolis Panzani (voir vidéo YouTube ci-dessous)…

Mais il faut surtout retenir que ce nom correspond à une initiative lancée par des start-up étoiles montante en France qui soutiennent à leur manière le programme gouvernemental French Tech Ticket.

Celui-ci vise à inciter les sociétés Internet du monde à s’installer à Paris.

L’appel “Reviens Leon” s’adresse davantage au rapatriement des talents français partis à l’étranger. Il a été lancé via une tribune diffusé le 26 mai dans Le Monde. “II y a quelques années, tu as quitté la France. On sait bien pourquoi. L’ambiance y était morose. Toi, tu étais jeune et enthousiaste…”, lancent les instigateurs de cette initiative c’est-à-dire une dizaine de start-up : BlaBlaCar, Capitaine Train, Chauffeur Privé, Dataiku, Drivy, iAdvize, La Fourchette, Showroomprive.com et Sigfox.

“Il y a en ce moment en France un souffle créatif inédit. Et la France est, aujourd’hui, l’un des terreaux entrepreneuriaux les plus fertiles en Europe et dans le monde.”

C’est une manière pour la génération de jeunes pousses ayant émergé sur fond de French Tech de soutenir ‪le programme d’attractivité internationale soutenu par Axelle Lemaire.

“#‎ReviensLeon‬ est une initiative économique et citoyenne- on peut avoir une fierté nationale et une appartenance tout en étant totalement ouvert sur le monde”, a déclaré la secrétaire d’Etat au numérique.

Même Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, s’y met.

Sur le site Internet dédié, on trouve un kit pour inciter les start-up à revenir en France, dont une cellule qui servira à “s’orienter dans la jungle administrative et fiscale, à organiser son déménagement, à trouver un logement, des écoles”.

On y trouve aussi une fédération d’offres d’emploi de start-up impliquées dans le programme. On estime à 3000 le nombre de postes à pourvoir dans les start-up françaises en 2015.

Dans le prolongement, #REVIENSLEON compte participer à la French Touch Conférence, partenaire du programme, les 24 et 25 juin prochains à New-York, puis organisera un Meet-Up avec les Français de San Francisco le 26 juin.

Début juillet, une délégation partira à Londres pour prendre son bâton de pèlerin et organiser une conférence sur place.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur