Révolution ARM : AMD franchit le Rubicon avec des Opteron 64 bits

Mobilité
AMD processeurs ARM Opteron 64 bits serveurs

En quête d’un levier de relance, AMD va prendre part à la révolution ARM. Le CEO Rory Read a annoncé, pour 2014, la production de processeurs Opteron 64 bits basés sur la puce Cortex-A15 et dédiés aux serveurs.

En 2014, AMD proposera des processeurs Opteron pour serveurs, en technologie ARM 64 bits.

Plus qu’une prise de distance vis-à-vis de l’architecture x86, c’est la marque d’une rupture partielle, mais symbolique, avec le géant Intel.

Il en résultera une ligne de composants SoC (System on a Chip) basés sur le coeur 64 bits Cortex-A15.

Il n’est pas question d’abandonner le x86, tout particulièrement sur PC, mais Rory Read “veut regarder au-delà […] et rompre le statu quo“.

Le CEO d’ADM a tout de même surpris les investisseurs auxquels il s’est adressé. La société avait bien manifesté une volonté de diversifier son offre, mais sa stratégie ARM semblait plutôt s’orienter vers des usages en mobilité.

Un coup d’oeil dans le rétroviseur suffit pourtant à repérer des signes avant-coureurs à cette dérive vers le segment des serveurs.

En tête de liste, Silicon.fr note la récente acquisition de SeaMicro, un fabricant de micro-serveurs.

Autre élément : la nomination, dans la foulée, de Lisa Su au poste de vice-président senior et directeur général de l’ensemble de Global Business Units du groupe.

Une manoeuvre qui prend tout son sens, sachant que l’intéressée a longtemps chapeauté la recherche chez Freescale, fabricant de semi-conducteurs ARM.

AMD va positionner l’Opteron ARM 64 bits sur des usages cloud et entreprise : cloud public et privé, hébergement, analytique Big Data et Hadoop, caching, ainsi que sur des plates-formes Linux, Apache et PHP.

De tels usages hautement parallélisés concernent essentiellement les sites d’e-commerce et les réseaux sociaux.

Cette stratégie s’assortit e l’acquisition d’une licence de coeur ARM,  par opposition à ceux qui développent leur propre environnement. C’est le cas d’Apple, AppliedMicro, Marvell, Nvidia ou encore Qualcomm.

Le déploiement d’un puce connue permettra d’adapter plus rapidement la production à l’architecture ARM et de livrer les premiers Opteron 64 bits à l’horizon 2014.

Et Rory Read d’en conclure : “Nous serons la première entreprise à proposer à la fois des processeurs pour serveurs ARM 64 bits et x86.

Crédit photo : SSCREATIONS  – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur