Revue de transition vers Mac OS X

Cloud

Malgré la présentation de la nouvelle gamme de PowerMac équipée du G5, la route reste longue pour Apple, qui n’a pas encore vu tous ses utilisateurs passer sous OS X. Et le travail ne manque pas même si beaucoup d’efforts ont été faits, des logiciels aux pilotes en passant par les matériels.

Il reste quelques adorateurs de Mac OS 9.x… Au dernier comptage de la Pomme, près de 7 millions de clients font tourner Mac OS X, quand le parc officiel de Mac s’élève à 25 ou 30 millions de machines au niveau mondial. Problème : si les ventes de Mac avoisinaient les 4,5 millions d’unités annuelles en 2000, elles ne sont plus qu’à 3 millions en 2002 ! Et 2003 s’annonce difficile, avec une baisse des ventes qui peut être évaluée à près de 15 %. Le résultat d’une économie peu glorieuse, d’un mauvais état de santé des secteurs cibles d’Apple, d’un retard de la firme sur sa concurrence et de l’absence de quelques titres phares sur Mac OS X. Du coup, la firme tire dans tous les sens pour faire adopter son nouvel OS et donc vendre de nouvelles machines. Ainsi le modèle du PowerMac G4 disponible depuis janvier avait-il été bridé pour empêcher l’utilisation de Mac OS 9 (voir édition du 29 janvier 2003). Avec le G5, la firme a fait marche arrière : il reste un modèle de PowerMac G4, fourni autoritairement à 1,25 GHz, qui peut démarrer sur Mac OS 9 ou X. “Il s’agit d’une machine de transition”, a indiqué Greg Joswiak, le directeur du marketing produit matériel de la firme, à nos confrères de MacCentral. “Elle fait partie de nos plans pour atteindre le prix d’entrée le plus faible possible pour cette configuration.” Joswiak interviendra lors de MacWorld CreativePro qui aura lieu à New York du 14 au 18 juillet prochains devant le coeur de cible d’Apple : les créatifs.

Ce groupe d’utilisateurs est l’un des plus représentatifs de la difficulté de faire migrer les fidèles de la firme de l’ancien vers le nouvel OS. Ils utilisent une palette importante de titres, dont certains viennent seulement d’être portés sur X ! Quark Xpress a été l’archétype de ces applications très attendues par la communauté. Maintenant que ce logiciel est annoncé et plus ou moins disponible sur Mac OS X (la version US est disponible alors que l’édition multilingue ne serait commercialisée, selon nos informations, au mieux qu’à partir du 31 juillet), où en est la transition ? Côté logiciels, on compte, selon le site osx.hyperjeff.net, pas moins de 7 641 applications fonctionnant sur Mac OS X. Près de 71 % de ces applications tournent dans l’interface Aqua : le gros de la troupe est composé de logiciels “carbonisés” (3 277 applications compatibles mais non optimisées). Les applications en Cocoa comptent pour 25 % (1 882), tandis qu’on en trouve encore 22 en AppleScript et 278 autres non classées, mais fonctionnant bien dans Aqua. L’un des autres apports du passage à Mac OS X concerne les applications venues directement du monde Unix : 608 logiciels, dont 132 en X-Windows. A la frange, notons aussi 83 applications en pur Java et 103 autres applications non classées. Le site d’Apple recense lui près de 17 000 applications, ce qui tendrait à montrer que les logiciels utilisables sous Mac OS X comptent pour près de 45 % de ceux disponibles sur Mac. La transition se fait donc au galop, si on considère que le nouveau système d’Apple n’a qu’un peu plus de deux ans d’existence…

Des listes de compatibilité

Et le reste ? Des applications très spécifiques ne sont pas encore compatibles, comme certains logiciels de musique. Côté jeux, le site clan mac gaming tente de recenser les titres incompatibles. Le Mac sous OS X manque encore de nombreux pilotes, même si la plupart des fabricants entretiennent des listes de mise à jour. Les imprimantes et les scanners nécessitent toujours une attention particulière. Des gratuiciels ou des partagiciels tentent de combler les lacunes du support de certains constructeurs, mais on ne trouve pas tout. Ainsi pour les webcams USB, où seul un fabricant (Logitech) fournit des pilotes pour OS X. Mais ce ne sont pas les seuls périphériques, puisque certaines manettes de jeux souffrent elles aussi de l’absence de pilotes. Le site Mac Addict, bien qu’incomplet, tâche de réunir un nombre important de matériels compatibles. Le groupe Yahoo Maccellphone propose quant à lui, de manière bien incomplète, un suivi des téléphones portables compatibles.

Côté matériel, il reste encore heureusement quelques machines compatibles Mac OS 9. Officiellement, outre le dernier PowerMac G4, l’iBook et l’eMac (sauf le haut de gamme) peuvent encore démarrer avec l’OS classique. Des solutions officieuses permettent quand même de faire fonctionner un Mac récent sous OS 9. Malgré le succès du PowerMac G5 (voir édition du 2 juillet 2003), la transition n’est donc pas terminée, la pomme laissant le libre choix à ses utilisateurs. Le poids du nombre de clients d’Apple adeptes d’une version antérieure de Mac OS l’explique, tout autant que le chemin à parcourir pour une compatibilité plus avancée.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur