RH : Chez Zappos, on zappe les managers

Gestion des talentsManagementRessources humaines
zappos-zappe-managers

Zappos (site “mode” de la sphère Amazon.com) a instauré un management horizontal dit holacratie : on supprime les strates de hiérarchie pour gagner en flexibilité et innovation. Pas évident pour tous.

C’est une méthode de management mi-surprenante mi-troublante appliquée par Zappos.

En 2013, le site marchand de mode (chaussures, habillement, accessoires…), propriété d’Amazon.com depuis novembre 2009, a enclenché un processus de self-management assez déroutant : Holacracy.

Les strates de managers ont vocation à disparaître au profit d’une organisation linéaire. Les fonctions des responsables d’entreprise sont supprimées.

Après une phase de transition qui laissait l’entreprise flotter entre deux modes d’organisations (un super flexible et l’autre traditionnel), le CEO Tony Hsieh décide d’accélérer la cadence : “A partir du 30 avril 2015, dans le but d’éliminer l’héritage du management hiérarchisé, il n’y aura plus de managers”, a-t-il annoncé à ses équipes par mail.

Objectif : développer la réactivité, l’innovation et l’esprit dynamique des collaborateurs appelés à multiplier les tâches.

Le patron de Zappos avait écrit un livre de management qui donnait le ton : “Reinventing Organizations”. Même si cela peut ressembler davantage à du vernis d’auto-gestion qu’une véritable révolution pour diriger une société, le nouvel organigramme très horizontal a bel et bien été validé plus tôt dans l’année et des outils d’adaptation pour faire tourner le business avec cette nouvelle configuration ont été mis en place.

Mais il n’est pas évident de faire adhérer l’ensemble des collaborateurs…Surtout les managers qui perdent leur influence.

Selon Les Echos, Tony Hsieh a décidé d’offrir un chèque de départ d’un minimum de trois mois de salaire à ceux qui ne parviennent pas “à entrer dans le moule” pourrait-on dire.

La transformation de la société Internet installée à Las Vegas ne va pas de soi pour tous, relève Business Insider : selon Zappos, 210 collaborateurs (sur un total de 1503 personnes, soit 14% de l’effectif global) vont quitter la société, faute d’être parvenus à s’adapter au nouveau cadre qui s’écarte du schéma conventionnel “command & control”.

(Crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : Maslowski Marcin)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur