Richard Ramos (Apple) : ‘Nous avons travaillé en amont sur le projet Mipe’

Mobilité

Pour le lancement de l’opération « Micro-portable Etudiant », Richard Ramos, responsable Education d’Apple France, revient sur la contribution du constructeur informatique dans ce dispositif.

Vnunet : L’opération “un portable pour le prix d’un café” a débuté. Pouvez-vous nous rappeler l’origine de ce projet gouvernemental ?Richard Ramos : On peut trouver deux sources d’inspiration à ce projet  : l’opération “Internet Tout Public” qui a été lancée par Jean-Pierre Raffarin pour faciliter la pénétration de l’accès Internet dans les foyers français mais qui n’a pas rencontré le succès escompté. Ensuite le Plan d’Achat Micro (le PAM) qui, lui, a connu un certain succès. Il s’agit d’une opération menée sur la Région Rhône-Alpes, plus spécifiquement les universités de Lyon 2 et Grenoble 1. Elle avait pour objectif d’aider les étudiants et les enseignants à acheter et à financer des micro-ordinateurs. Apple y a participé et a contribué à sa réussite. Quant au MIPE, il fait suite à la signature de l’accord-cadre qu’Apple a signé en juin dernier avec le ministère de l’Education nationale (voir édition du 7 juin 2004).

Dans quelle mesure Apple a-t-il contribué à la définition du nouveau plan Micro-Portable Etudiant ?

Avec Fujitsu Siemens, nous faisons partie des constructeurs informatiques qui ont travaillé très en amont à la mise au point de la solution la plus adaptée au marché de l’enseignement supérieur. Le président de l’université de Lyon 2 a d’ailleurs témoigné de la réussite du PAM. C’est ce programme que la Délégation aux Usages de l’Internet est venue analyser. L’objectif était de mieux cerner ses facteurs-clé de succès (voir encadré).Le Mipe s’est également appuyé sur des expériences européennes (comme le programme portugais e-U, Ndlr) pour tirer les leçons de programmes similaires.

On a l’impression que les tarifs pratiqués par Apple dans ce programme sont en décalage avec la cible étudiante visée…

Regardez bien les configurations que nous proposons : nous sommes conformes à notre éthique sur ce projet. Nos offres MIPE sont complètes ; Il n’y a rien à rajouter. Nos machines sont fournies avec 512 Mo de mémoire vive, un anti-virus Intego et une suite bureautique. Il s’agit même du Pack Office Etudiant sur notre offre “haut de gamme”, PowerBook 15 pouces. Quant aux prix, faites le calcul : nos offres coûtent aux étudiants entre 1,11 et 1,87 euros par jour (prix prenant en compte le coût du crédit, Ndlr). Au total, nous proposons des machines avec des réductions comprises entre 15 et 30 %. C’est du jamais vu pour Apple !

Croyez-vous que l’iPod aurait été un plus dans ce programme ?

Pour le moment, l’iPod n’est pas proposé dans cette offre. Mais nous nous sommes engagés sur douze mois auprès du ministère de l’Education nationale et notre offre va évoluer dans le temps. Il faudra également prendre en compte l’évolution des usages. Une expérimentation de cours d’anglais proposés en téléchargement sur iPod permet aux étudiants de s’accaparer les cours magistraux. Il va donc falloir que notre offre évolue en prenant en compte l’iPod. Pour l’instant, ce sont nos machines qui seront mises à jour au fil du programme. Et nous serons présents, bien entendu, lors de la rentrée 2005. Il s’agit d’un projet auquel nous croyons et qui sera perpétué.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur