RIM dispose d’une technologie alternative pour BlackBerry

Mobilité

Le fabricant des célèbres terminaux pourra proposer à ses clients un logiciel de rechange au cas où il perdrait un procès crucial face à NTP.

Research in Motion ne veut pas être pris au dépourvu. En attendant une décision de justice cruciale qui risque de déstabiliser ses activités aux Etats-Unis (voir édition du 23 janvier 2006), le fabricant de terminaux BlackBerry a indiqué qu’il a mis au point un logiciel de rechange au cas où il perdrait son procès pour violation de brevets face à NTP.

Si RIM est condamné définitivement, cette solution alternative lui permettrait d’éviter l’utilisation de technologies dont NTP revendique la paternité. Le logiciel, baptisé BlackBerry Multi-Mode Edition, servira d’update pour les clients américains de BlackBerry au cas où le scénario catastrophe se réalise.

Pour les nouveaux clients, le software sera pré-installé sur les nouveaux terminaux Blackberry mis en vente. RIM mettra en place un site Internet dédié pour faciliter la transition.

Une bataille gagnée par RIM devant l’US Patent Office

Le fabricant canadien sera fixé sur son sort le 24 février prochain lors d’une audience devant un tribunal de district aux Etats-Unis. Mais l’horizon n’est pas totalement obstrué au regard des dernières décisions de l’US Patent Office. Début février, l’organisme de dépôt des brevets aux Etats-Unis a invalidé cinq brevets au coeur du litige, jusqu’ici considéré comme des propriétés de son adversaire NTP.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur