RIM et Orange lancent le premier BlackBerry sous Edge en Europe

Mobilité

Le nouveau BlackBerry 8700f utilisera la technologie de haut débit mobile. Pour les déclinaisons Wi-Fi et UMTS, il faudra patienter.

Research in Motion s’est associé à Orange pour lancer son premier modèle de terminal BlackBerry compatible avec les réseaux Edge (*) en Europe. Un partenariat qui n’est pas surprenant : l’opérateur mobile met en avant l’étendue de son réseau Edge, qui couvre près de 90% de la population française. Le BlackBerry 8700f est un terminal quadri-bande fonctionnant sur les réseaux GSM, GPRS et Edge d’Orange. Il permet également des connexions Bluetooth.

Le BlackBerry 8700f va être lancé le 15 décembre pour les clients entreprises de l’opérateur mobile en France. La mise à disposition du terminal pour les branches internationales d’Orange débutera en janvier prochain. Le Royaume-Uni et la Belgique seront les premiers servis.

Les premiers prix ont été dévoilés. Pour un contrat avec un engagement de 24 mois, le terminal coûtera 199 euros HT. Pour une durée d’engagement de 12 mois, il faudra compter sur un coût d’acquisition de 229 euros HT.

Le premier terminal BlackBerry sous Intel PXA901

Logiquement, le nouveau terminal BlackBerry reste très orienté messagerie sur mobile, ce qui constitue le coeur d’activité de RIM. Un utilisateur peut recevoir des pièces jointes de type PowerPoint, Excel, Word, des images et des scans de fax (au format TIF). Il est possible également de zoomer sur une partie du document ouvert. Rappelons que le logiciel BlackBerry Server Software est compatible avec les plates-formes de messagerie Microsoft Exchange, IBM Lotus Domino et Novell GroupWise.

Côté interface, on peut noter la présence d’un écran couleur haute définition LCD au format paysage QVGA (320×240) affichant 6 500 couleurs. En ce qui concerne les composants, RIM met en avant la première utilisation sur un BlackBerry du processeur mobile de nouvelle génération d’Intel, le PXA901 (nom de code “Hermon”) cadencé à 312 MHz. Cette puce est associée à l’architecture Intel Xscale, censée optimiser le débit sur les réseaux Edge.

Un potentiel de clients professionnels qui reste à exploiter

Historiquement, Orange a débuté sa collaboration avec RIM en février 2004 avec le lancement des premiers services BlackBerry de la gamme Orange. A la fin de cette même année, l’opérateur mobile avait lancé le BlackBerry 7290. En septembre 2005, c’était au tour du Nokia 9300 compatible BlackBerry. Aujourd’hui, Orange commercialise trois terminaux dédiés BlackBerry et trois autres modèles compatibles.

Au dernier pointage, l’opérateur mobile affiche 20 000 utilisateurs de cette solution dédiée dans sa clientèle d’entreprises. Les premiers convertis venaient du monde de la banque, des assurances et des services high-tech. “Nous avons commencé assez lentement avec un phénomène très parisien mais nous avons encore de la marge en termes de capacité commerciale”, déclare Jean-Marie Culpin, directeur Marché Entreprises chez Orange France. Le dirigeant de l’opérateur mobile escompte 200 000 clients sous BlackBerry d’ici fin 2006. Actuellement, la branche Entreprise d’Orange compte une base de 2,2 millions de clients professionnels.

Du côté de RIM, le constructeur de terminaux mobiles affichait au 30 septembre dernier une base de 3,7 millions de clients sous BlackBerry. Mais il a récemment revu ses prévisions à la baisse pour l’année 2006.

RIM donne la priorité à l’Edge en Europe

En ce qui concerne les prochains développements technologiques liés à l’UMTS ou le Wi-Fi, aucun des deux partenaires n’a accepté d’apporter des éléments concrets pour des raisons concurrentielles. “Nous avons des produits Wi-Fi en Amérique du Nord mais nous nous sommes concentrés sur l’Edge en Europe”, a commenté Charmaine Eggberry, vice-présidente Enterprise Business Unit de RIM sur le Vieux Continent. Celle-ci a également refusé d’apporter des précisions sur le nombre de BlackBerry écoulés en France et sur la répartition des ventes entre opérateurs mobiles.

(*) Qualifiée de technologie 2,5G, Edge (pour Enhanced Data for GSM Evolution) permet d’atteindre un débit crête de 200 Kbit/s. Les débits moyens observés tournent autour de 130 Kbit/s en réception et 60 Kibt/s en émission.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur