RIM inaugure son kiosque d’applications pour les BlackBerry

Mobilité

La boutique App World pour les BlackBerry ouvre ses portes. Avec un modèle économique plus avantageux pour les développeurs que celui proposé par l’App Store d’Apple.

Research In Motion, le constructeur du BlackBerry, rentre dans le rang en proposant sa propre boutique d’applications en ligne dédiée à ses smartphones, à l’image du fameux App Store d’Apple, de l’Android Market de Google, du MarketPlace for Mobile pour les terminaux sous Windows Mobile de Microsoft, ou du portail Ovi de Nokia.

Baptisé App World, ce kiosque du constructeur canadien, qui promet déjà plus de 1000 applications téléchargeables, est disponible pour les BlackBerry de dernière génération, comme le Storm, le Pearl, le Bold ou le Curve, équipés d’un écran tactile et de la version 4.2 de l’OS. Seul point noir : l’App World n’est pour le moment accessible qu’au Canada, aux Etats-Unis et au Royaume-Uni.

Pour attirer les développeurs, et ainsi enrichir sa boutique en ligne pour fidéliser davantage ses clients, RIM se base sur un modèle de partage des revenus, à l’image de l’App Store d’Apple.

Néanmoins, collaborer avec le constructeur canadien serait plus lucratif pour les développeurs : RIM s’adjuge 20% des revenus générés par l’application, les 80% restants reviendront aux développeurs. Une formule plus avantageuse sur les 30/70% proposés par la firme à la pomme…

En outre, c’est PayPal, le service de paiement électronique du groupe eBay, qui a été retenu pour finaliser les transactions lors de l’achat d’applications sur l’App World.

Il n’a donc pas échappé à RIM que les kiosques d’applications en ligne représentent une nouvelle manne financière intéressante : le plus populaire, l’App Store d’Apple, aurait généré plus de 150 millions de dollars de recettes en 2008, selon les analystes de l’institut Piper Jaffray.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur