RIM piraté : la rançon du succès de BlackBerry Messenger

Marketing
BlackBerry Bold 99K

Le blog de RIM aurait subi de brefs actes de piratage ce 9 août, alors que le constructeur canadien envisageait d’apporter son concours aux autorités britanniques pour localiser les émeutiers détenteurs de smartphones BlackBerry.

Mis à mal dans le cadre des émeutes à Londres, RIM a payé le lourd tribut de ses intentions. Le constructeur canadien évoque une série d’attaques à l’encontre de son blog. Celles-ci feraient suite à l’annonce d’une collaboration avec les forces de police britanniques.

La Grande-Bretagne, Londres et Manchester principalement, est actuellement sous le coup d’émeutes quotidiennes désormais plus sanglantes que pacifiques. Un jeune Londonien de 26 ans a en effet succombé des suites de ses blessures. Il est le premier sur une liste vouée à s’allonger.

Nerf de cette guerre de tranchées organisée par messages interposés, la messagerie instantanée BlackBerry Messenger (BBM) serait le moyen de communication privilégié des émeutiers.

Ces derniers utiliseraient à outrance leurs smartphones, pour planifier réunions improvisées et assauts groupés, par le biais du BBM.

Désireux de tirer l’affaire au clair, RIM a pris le parti d’afficher son soutien indéfectible envers les victimes de cette révolte et d’offrir son aide aux autorités sur place.

Un choix qui n’est visiblement pas du goût de ce groupe de hackers inconnu au bataillon, et qui se fait appeler la “Team Poison“.

Ces responsables désignés se seraient introduits dans les serveurs de RIM, d’où ils auraient extirpé des données sensibles concernant les employés de la société.

Des informations que la Team Poison menace de dévoiler si le constructeur canadien ne revient pas sur sa décision.

Cher RIM, vous n’allez pas aider la police britannique parce que si vous le faites, les gens innocents qui étaient à la mauvaise place au mauvais moment et qui possèdent des BlackBerry seront accusés sans raison“, ajoutent les pirates.

Du côté de RIM, c’est le silence complet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur