RIM prépare la valse de ses dirigeants

Cloud
BlackBerry Bold 9900

Face aux mauvais résultats du fabricant des BlackBerry, les postes des co-dirigeants Jim Balsillie et Mike Lazaridis sont remis en cause.

Comment enrayer la chute que RIM (Research in Motion) affronte sur le marché des smartphones face à la concurrence impitoyable qu’imposent l’iPhone et les terminaux Android ? En changeant de dirigeants.

Selon le Financial Post, les actionnaires feraient de nouveau pression pour remplacer les co-PDG Jim Balsillie et Mike Lazaridis. Une option déjà évoquée en juillet dernier.

Les dirigeants avaient alors sauvé leur peau de justesse.

Mais si le scénario se répète, l’épisode pourrait se terminer différemment cette fois.

La récente annonce du retard de la disponibilité de BlackBerry OS 10, qui unifie les plates-formes pour smartphone et tablette (basée sur QNX), semble être la goutte qui fait déborder le vase.

Toujours selon le quotidien canadien, qui cite des sources “proches du dossier“, le nom de Barbara Stymiest est mis en avant pour prendre la tête de l’entreprise.

Administratrice indépendante, Barbara Stymiest est entrée au conseil d’administration de la société en 2007. Elle a donc vécu en direct, comme les six autres administrateurs indépendants du ‘board’, le déclin de RIM.

Ce déclin s’est accéléré en 2011. Sur le marché américain, les BlackBerry occupent désormais moins de 17 % du marché contre plus de 30% fin 2010 note Silicon.fr.

Et la stratégie tablette prend l’eau de toute part. Si RIM a livré 500 000 PlayBook au premier trimestre 2011, les commandes des intermédiaires sont tombées à 200 000 au deuxième trimestre et à peine 150 000 au troisième.

Une descente aux enfers que l’entreprise canadienne a tenté d’enrayé en faisant tomber le prix de sa tablette à 299 dollars (jusqu’au 4 février 2012) contre près de 500 initialement (une tendance qui touche cependant toutes les tablettes, sauf l’iPad).

Le constructeur a dû débloquer une enveloppe de 485 millions de dollars pour compenser les coûts des invendus.

Pour sauver les meubles en attendant l’arrivée de la Playbook 2 sous BlackBerry OS 10, RIM doit présenter début février une mise à jour de sa tablette visant à corriger les bugs, améliorer les performances et proposer un client natif de messagerie des courriels.

Soit quelques jours après la probable prise de décision, le 31 janvier, sur la succession des dirigeants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur