Roaming en Europe : une ultime phase transitoire avant la fin des surcoûts

4GLégislationMobilitéOpérateursRégulationsRéseaux
fin-roaming-europe-baisse-tarifs
2 1

Le calendrier d’extinction des coûts de roaming pour les communications mobiles continue en Europe. Une dernière période transitoire démarre avant la fin des frais d’itinérance en 2017.

Depuis le 30 avril, les tarifs de roaming (itinérance) ont baissé en Europe. Une bonne nouvelle pour les personnes qui effectuent régulièrement des déplacements transfrontaliers à titre personnel ou professionnel.

Ce qui signifie que les coûts des appels sortants et de transfert de données (SMS et Internet mobile) sont censés baisser au printemps pour tous les opérateurs.

Une mesure qui s’inscrit dans le calendrier d’extinction progressive des frais du roaming fixés par les instances européennes.

Il subsiste encore une période transitoire : du 30 avril 2016 au 14 juin 2017,  les surcharges pour les appels et l’utilisation de données depuis un autre pays de l’Union européenne seront plafonnées.

Dans ce cadre, les opérateurs télécoms pourront ajouter au tarif national « un léger montant supplémentaire » (voir le tableau ci-dessous).

« Nous sommes dans la dernière ligne droite avant la fin des frais d’itinérance en 2017 », selon le commissaire européen Andrus Ansip en charge du numérique.

« Il ne s’agit pas seulement de permettre aux Européens de réaliser des économies, mais aussi de faire tomber les barrières pour un marché unique numérique. »

Après cette phase de transition, on est censé parvenir à une remise à plat pour des tarifs indolores quelles que soient les communications mobile en Europe.

A partir du 15 juin 2017, le fait d’utiliser son téléphone mobile à l’étranger devrait coûter le même prix que dans son pays d’origine.

Cela fait dix ans que les instances européennes tentent d’imposer ce lissage des coûts des frais d’itinérance en Europe. Une bataille qui été menée face aux opérateurs qui ont cherché à freiner l’élan.

Le roaming reste une manne financière non négligeable pour certains opérateurs. Selon Silicon.fr qui cite une étude Juniper Research, les revenus globaux issus du roaming évalués à 52 milliards de dollars en 2017 vont baisser en Europe de 28%.

Les opérateurs européens devront compenser cette perte de revenus : cela passera-t-il par des augmentation des tarifs des offres mobiles, une hausse des accès premium à des services additionnels (musiques, vidéos, etc) ou une augmentation des coûts de communication hors zone UE ?

Restons vigilants. Au-delà de l’Europe, l’itinérance peut réserver encore de mauvaise surprise. C’est le cas d’un agent immobilier d’Avignon, qui a reçu une facture de communication mobile de plus de…77 000 euros après un séjour dans Les Caraïbes, selon un témoignage relayé début avril dans Le Dauphiné Libéré.

tarif-roaming

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur