Roaming en vol : un marché qui s’annonce très florissant

Gestion réseauxRéseaux
juniper research
1 1

Selon Juniper Research, les revenus générés par l’utilisation du roaming à bord des avions devraient atteindre les 3 milliards de dollars d’ici 2020.

Le roaming s’envoie en l’air : selon les derniers chiffres dévoilés par Juniper Research, l’itinérance en vol, c’est-à-dire le fait pour un abonné mobile  de pouvoir appeler ou être appelé et de pouvoir échanger des données via le réseau  d’un opérateur mobile autre que le sien, devrait générer des revenus à hauteur de 3 milliards de dollars à l’horizon 2020 (voix, data et SMS).

Toutefois, les revenus tirés du roaming à bord d’un avion  ne devraient représenter, à cette date, que 5% de leurs revenus globaux.

Selon l’étude de Juniper Research, l’augmentation de ses revenus devrait surtout être due à l’augmentation de la consommation de la data à bord des avions, autorisée en vol en dessous d’une certaine altitude.

En outre, la disparition, au 15 juin 2017, des frais d’itinérance mobile dans l’Union Européenne devrait être un facteur déclencheur de la progression de la consommation des données sur les réseaux cellulaires, tout comme la mise à disposition de réseaux de très haut débit mobile.

Déjà, l’opérateur mobile aérien AeroMobile a noté une progression de 56%des passagers utilisant des services mobiles en avion au premier semestre 2015, par rapport à la même période en 2014.

De plus en plus de compagnies aériennes proposent d’ailleurs de plus en plus de services mobiles à leurs clients : la compagnie australienne Qantas fait bénéficier à certains de ses passagers de connexions gratuites à bord, British Airways est prêt à  proposer une offre Internet basée sur le satellite S-band Europsat, qui entrera en service cette année.

Virgin Atlantic met aussi à disposition de ses clients une connectivité haut débit sur certains de ses vols transatlantiques à partir du continent européen. Ryanair réfléchit également à mettre en place un service Wi-Fi, afin d’attirer davantage de passagers professionnels.

 

Crédit image : welcomia – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur