Les robots remplaceront-ils les salariés de demain ?

ManagementRégulationsRessources humaines
gartner-robot-emploi

Les robots, drones et autres machines intelligentes pourraient remplacer un tiers des emplois d’ici 2025, selon le cabinet Gartner.

Une nouvelle analyse concernant l’impact des dispositifs robotiques et des applications d’intelligence artificielle sur l’emploi fait débat. Selon le cabinet Gartner, un tiers des emplois dans le monde seront remplacés d’ici 10 ans par des robots et des drones.

« Les drones ne sont qu’une des nombreuses technologies émergentes qui vont bien au-delà du monde traditionnel des technologies de l’information – ce sont des machines intelligentes », a déclaré Peter Sondergaard, directeur de recherche chez Gartner, dès l’ouverture de la conférence Symposium/ITxpo d’Orlando (Floride). « Un jour un drone pourra être vos yeux et vos oreilles », a-t-il ajouté lors de cet événement dont Computerworld s’est fait l’écho.

Ces machines intelligentes peuvent assurer une grande variété de tâches, physiques et à caractère intellectuel. En plus d’effectuer une sélection parmi des options multiples, elles peuvent désormais analyser des textes non structurés.

Cette capacité cognitive va s’adapter à différents domaines et industries, de l’énergie à la finance. Résultat, de nombreuses tâches effectuées aujourd’hui par des cols bleus et des cols blancs seront réalisées, demain, par des robots ou agents virtuels, note Silicon.fr.

Gartner prévoit qu’un emploi sur trois seront remplacés par des robots, machines intelligentes et logiciels d’ici 2025. « Les machines donneront un sens aux données plus rapidement que les humains le peuvent », a ajouté Peter Sondergaard devant un public de DSI et entrepreneurs. « Le travail centré sur la connaissance sera automatisé », a-t-il insisté.

Les robots et applications intelligentes détruiront-ils plus d’emplois qu’ils n’en créent ? D’après le think tank américain Pew Research Center, 48% des 1 896 « experts » interrogés entre novembre 2013 et janvier 2014 répondent par l’affirmative et 52% estiment le contraire.

Les plus pessimistes craignent un rétrécissement de la classe moyenne, une accélération des inégalités de revenus et une augmentation du nombre de chômeurs « inemployables ».

Les plus optimistes pensent que l’ingéniosité humaine va tirer profit des technologies et créer de nouveaux emplois, parmi lesquels des architectes numériques, des analystes conformité 3.0 et des gestionnaires du risque IT.

 

Quizz ITespresso.fr : Etes-vous au point sur la réalité augmentée ?

 

Crédit image : Maxuser – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur