Roland Garros 2009 : IBM monte encore une fois au filet

Cloud

Associé technologique du tournoi de tennis de Roland Garros, IBM a, cette année, poussé la virtualisation et le Green IT dans l’infrastructure informatique du stade.

Partenaire de Roland Garros depuis 1985, Big Blue s’engage à prendre en charge toute l’infrastructure technologie de l’évènement, que ce soit dans le stade ou sur le site Web dédié. Car le tournoi de Roland Garros, ce n’est pas seulement des joueurs et des spectateurs, c’est aussi toute une infrastructure informatique puissante à faire tourner, pour gérer pas moins de 10 000 applications, touchant des domaines aussi éclectiques que la bonne marche de la boutique cadeaux, de la flotte de véhicules ou la gestion des accréditations.

La DSI du tournoi souhaite avant tout une infrastructure capable de réagir en temps réel, avec souplesse et dynamisme. C’est pourquoi IBM a fait en sorte, cette année, que l’architecture technologique de Roland Garros repose sur la virtualisation des systèmes informatiques, “pour une utilisation intelligente des ressources”, a précisé Philippe Bournhonesque, le directeur Stratégie Software d’IBM France, lors d’une conférence de presse.

Les serveurs utilisés pour le tournoi de tennis sont ainsi implantés sur trois sites différents, permettant ainsi d’utiliser les ressources réparties dans le monde de façon dynamique. Cette année, cette architecture informatique repose sur six serveurs IBM Power6, qui remplacent les neuf serveurs Power5 de 2008.

Le Green IT passe par Roland Garros

De cette manière, la facture énergétique globale est également revue à la baisse. Sur trois ans, grâce à la mise en place de plans technologiques par IBM, la consommation énergétique liée à l’exploitation du système d’information a reculé de 40%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur