Roland Garros : IBM refait les matchs en temps réel

Cloud

A l’occasion du lancement de la version 2011 du site Web officiel du tournoi de tennis de Roland Garros, IBM teste le service PointStream, permettant de suivre les statistiques détaillées d’un match en temps réel.

Partenaire depuis 25 ans de la Fédération Française de Tennis, IBM inaugure aujourd’hui, 5 mai, le site Internet officiel Roland Garros 2011, accessible en français et en anglais.

Ce portail Web, inauguré pour la première fois en 1996, est entièrement mis au point par IBM et la FTT. Big Blue se charge « de collecter, d’analyser et de diffuser en direction du public et des médias toutes les données du tournoi », a précisé Didier Barbé, le vice-président marketing, communication et relations externes d’IBM France, lors d’une conférence de presse.

Le site rolandgarros.com a recueilli, en 2010, 34 millions de visites, plus de 9 millions de visiteurs uniques et 333 millions de pages vues.

Au fur et à mesure des années, le portail officiel s’est enrichi de nouveaux contenus et de nouvelles applications développées par IBM, comme  le service Visual Match en 2009, permettant de repérer les moments clés d’un match une fois celui-ci terminé.

Cette année, IBM met en place sur le site Web le nouvel outil IBM PointStream, qui utilise une technologie « permettant de suivre, sur un graphique, les statistiques et les analyses détaillées d’un match en temps réel », souligne Didier Barbé.

PointStream permet ainsi d’accéder à un ensemble de données concernant un match du tournoi de Roland Garros, comme les fautes directes, les balles de break, les aces…

Un service utile au public mais surtout aux joueurs pour l’analyse de matchs, en temps réel ou a posteriori. Une tactique qu’utilisait déjà le tennisman français Fabrice Santoro avant l’ère PointStream à coups « de statistiques entrées dans un tableau Excel ».

« Ce type d’outil est très utile pour les entraîneurs, qui peuvent voir les points forts et points faibles de leurs joueurs en temps réel, mais aussi de leurs adversaires. Pour les joueurs, il leur permet de comprendre les moments-clés  d’un match, de déterminer le style de jeu des joueurs, de calculer précisément  le nombre d’échanges pour déterminer les positions offensives ou défensives », a noté Fabrice Santoro lors de la conférence de presse.

Le portail Rolandgarros.com est également disponible cette année en version mobile (m.rolandgarros.com) et se tourne vers les réseaux sociaux, via l’ajout d’un compte Twitter et d’un groupe Facebook.

Roland Garros se propulse par ailleurs dans le cloud. Ainsi, pour la première fois, l’infrastructure technologique du tournoi est délivrée par IBM en mode cloud. Elle est basée sur un cloud privé IBM partagé avec les autres événements sportifs partenaires du groupe.

Ce cloud privé offre ainsi la possibilité d’allouer, selon les besoins et la demande, des ressources et de diminuer les coûts opérationnels. Durant le tournoi de tennis, le cloud privé d’IBM permet de répondre aux fluctuations, comme les pics de fréquentations du site Web et d’offrir un accès multi-plates-formes (Web, mobile, smartphone).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur