Rolltronics présente une nano-mémoire Flash

Cloud

Une mémoire Flash plus performante et moins chère à fabriquer. Telles sont les caractéristiques de la NanoMem, mise au point par Rolltronics qui espère exploiter sa technologie sur le marché d’ici deux ans.

Implantée dans la Silicon Valley, la start-up Rolltronics a développé une mémoire Flash qui stocke les données dans des cylindres de la taille d’une molécule et les conserve même sans apport d’énergie. Selon l’entreprise, la technologie NanoMem utilisée permettrait de stocker entre dix et cent fois plus de données que dans une mémoire Flash traditionnelle, pour un coût de production beaucoup plus bas.

Rolltronics espère produire 3 mètres de composants sur circuit imprimé à la minute pour des transistors de 5 microns de longs. Un taux qui permettrait de produire 150 000 transistors par minute. Selon John Sheats, responsable des recherches, la technologie employée est très simple. “Les données sont stockées dans les molécules assemblées sous forme de piles cylindriques dans des feuilles de plastique d’environ 1 micron d’épaisseur”, explique-t-il. “Les données sont écrites par un procédé optoélectronique à faible voltage qui capture la charge électrique dans la molécule de plastique.”

Rolltronics espère lancer son produit d’ici deux ans. L’un des produits potentiellement visés est une carte mémoire (type smartcard) qui pourrait contenir le compte bancaire de l’utilisateur avec mise à jour en temps réel. Une autre possibilité serait l’intégration dans un puissant et léger e-book avec fonctions d’impression de qualité laser et faible besoin énergétique qui permettrait un fonctionnement continu des semaines durant.

Testés à l’université d’Austin (Texas), les premiers prototypes n’ont révélé aucune perte de donnée jusqu’à 7 000 heures sans énergie et aucune dégradation après 1,5 milliard de cycles “écriture/lecture”.

Traduit et adapté d’un article paru sur VNUnet.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur