Royaume-Uni : une panne informatique du contrôle aérien perturbe les vols

CloudGestion cloudRéseaux
royaume-uni-panne-informatique-controle-aerien-perturbe-les-vols

L’aéroport Heathrow, ce méga-hub de passagers situé près de Londres, a été temporairement bloqué à cause d’une panne touchant le système de gestion des données de vols.

Peut-on imaginer le trafic Heathrow entièrement coupé ? C’est ce qui vient de se passer cet après-midi dans le premier aéroport d’Europe (72,3 millions de passagers y ont transité en 2013). Temporairement heureusement. Mais angoissant quand même…

Au Royaume-Uni, une panne informatique dans le centre de contrôle aérien de Swanwick (sud-est du pays) a provoqué pendant plusieurs heures de très fortes perturbations du trafic aérien.

Même si les autorités assurent que l’incident n’a vraiment duré que 36 minutes (survenu à 15h27 GMT), son impact s’est fait ressentir jusque tard dans la soirée.

Dans plusieurs aéroports régionaux (Heathrow, Stansted, Gatwick, City Airport et Luton), des centaines de vols nationaux et internationaux ont été décalés ou annulés. D’autres sites aéroportuaires britanniques comme ceux de Bristol, Edimbourg ou Leeds ont été également affectés.

Dans la soirée, une compagnie comme Air France a annoncé que six de ses vols avaient été annulés (trois aller-retour vers Londres, Aberdeen et Edimbourg), précise l’AFP.

Le NATS, principal organisme de gestion du trafic aérien au Royaume-Uni, a confirmé un “problème technique” au centre de contrôle de Swanwick. Néanmoins, il assure que l’espace aérien britannique n’a pas été totalement fermé. Mais “des restrictions de capacités de vol ont été aménagées pour gérer la situation”. La panne porterait sur le système des données de vols  exploité par les contrôleurs aériens, a précisé le NATS dans la soirée.

Le dispositif est de nouveau opérationnel et l’enquête se poursuit pour cerner la cause exacte de la panne, assure l’organisme au cœur de la situation de crise. Néanmoins, on peut considérer que le retour à la normale ne surviendra que demain.

Le gouvernement britannique a réagi par la voix de Patrick McLoughlin. Le ministre des Transports a qualifié l’incident “d’inacceptable” en exigeant “des explications détaillées”.

Le mois de décembre est sensible dans le ciel britannique. L’an dernier, à la même période (le 7 décembre 2013 précisément), une panne du contrôle aérien avait provoqué de sérieuses perturbations sur des centaines de vols entre le Royaume-Uni et l’Irlande.

Quiz : Connaissez-vous l’e-réputation ?

(Crédit photo : Shutterstock.com – Droit d’auteur : Milosz_M)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur