Rupert Murdoch pourrait lâcher MySpace

Cloud

Faute de perspectives business, le groupe News Corp pourrait vendre son réseau social MySpace ou nouer un partenariat stratégique. Le syndrome Bebo.com ?

MySpace est en perte de vitesse face à Facebook. C’est le constat dressé par son propriétaire News Corp (le groupe média de Rupert Murdoch).

Celui-ci étudie en conséquence plusieurs options pour la plate-forme communautaire qui pourrait aboutir à une vente ou un partenariat stratégique.

Selon Reuters, le modèle économique de MySpace, acquis par News Corp en 2005 pour un montant de 580 millions de dollars, n’est toujours pas stabilisé.

Même si le réseau social recenserait 100 millions d’utilisateurs actif depuis sa création en 2003, cela ne suffit pas.

De plus, Google ne voudrait pas renouveler le contrat publicitaire qui le lie à MySpace.com (900 millions de dollars sur trois ans).

Pendant ce temps, la machine Facebook a renforcé son influence dans le domaine des réseaux sociaux (550 millions de membres).

On se retrouve dans le cas typique de la “coopétition” (mi-partenaire, mi-concurrent). Mi-novembre, un accord sur la synchronisation des profils a été signé entre MySpace et Facebook.

Une situation qui rappelle le cas d ‘une ex-star des réseaux sociaux. MySpace va-t-il subir le même sort que Bebo.com ?

En juin, l’ex-propriété du groupe AOL a été cédé au fonds d’investissement Criterion capital Partners, faute de perspective de rentabilité.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur