Russie : un pas vers la promulgation d’une loi Internet “répressive”

CensureMarketingRégulations
censure-internet-filtrage-repression-blocage

La Douma (chambre basse du Parlement russe) a adopté des amendements controversés d’une loi portant atteinte à la libre circulation de l’information. Malgré la mobilisation de services Internet locaux.

Wikipedia, Yandex, Livejournal…En Russie, elle est longue la liste des services Internet opposés à l’adoption d’une loi avec des mesures relatives au Net et susceptible d’aboutir à une censure d’Etat.

Mais rien n’y a fait. Mercredi, la Douma, la chambre basse du Parlement russe, a fini par adopter la série d’amendements controversés à la loi sur “la Protection des enfants” contre les dangers pour “leur santé et leur développement”.

En fait, les opposants y perçoivent un moyen de contrôler voire de filtrer l’information en cas de contestation populaire et de fermer les services Internet trop audacieux qui favorisaient la communication entre manifestants.

Les députés de la Douma ont adopté les amendements de manière massive.

La loi amendée doit être encore examinée par la chambre haute du Parlement (Conseil de la Fédération) et devra être entérinée par le président Vladimir Poutine.

“C’est une loi répressive”, a déclaré l’opposant et écrivain Edouard Limonov, cité par l’agence de presse Interfax.
(…). Apparemment, il s’agit du début de la fin de l’internet en Russie.”

Pour en savoir plus sur “le Web russe : espace de tensions entre la société et l’Etat”, il est possible de consulter en accès libre une étude d’Alexeï Sidorenko (entrepreneur et expert de l’Internet russe) datant de décembre 2011 (via le site du cercle de réflexion français IFRI sur les questions internationales).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur