Sage intéressé par la gestion de la relation client

Cloud

En lançant une OPA amicale sur Interact, Sage compte bien faire son entrée dans le domaine de la gestion de la relation client. A terme, l’éditeur de logiciels de gestion envisage l’intégration des solutions front office avec le back office. Une tendance claire du moment

Sage déboursera 263 millions de dollars (près de 1,8 milliards de francs) pour entrer de plain-pied dans le domaine de la gestion de la relation client (CRM pour Customer relationship management). Le groupe d’origine anglaise, spécialisé dans les logiciels de gestion et d’e-commerce (suite au rachat d’Ubiquis en mars 2000), vient en effet de réaliser une OPA amicale sur Interact, une entreprise américaine positionnée sur les logiciels de CRM.

Des interfaces entre le back office et le front office

Avec cette acquisition, Sage colle à la tendance du moment qui veut que les solutions issues du back office tels les ERP, mais aussi les solution de moindre envergure comme les logiciels de gestion ou de facturation, aient des interfaces communes avec des solutions du front office (voir édition du 22 janvier 2001). “L’objectif de Sage est de proposer des produits pouvant communiquer de manière transparente. Nous pourrons alors proposer une offre complète. Nos clients, les PME, n’ont pas les moyens de développer eux-mêmes des interfaces. Pourtant, tout autant que les grands comptes, elles ont besoin de partager en interne des informations à tous les niveaux de l’entreprise”, déclare Antoine Henry, directeur marketing pour Sage France. Et d’ajouter : “En intégrant les logiciels d’Interact avec ceux de Sage, les PME peuvent ainsi avoir une vision plus étendue de leurs clients”.

Interact commercialise deux lignes de produits auprès des PME. En entrée de gamme, on peut trouver la solution ACT! qui est un logiciel de gestion de contacts et de gestion de forces de ventes. La deuxième solution, SalesLogix, est plus complète car elle possède des fonctionnalités avancées de CRM comprenant la vente, le marketing, l’e-commerce et des services après-vente. Sage profitera bien sûr de son réseau de 2,5 millions de clients répartis dans le monde pour étendre cette ligne de produits.

Sage s’offre une présence aux Etats-Unis

L’achat d’un acteur américain n’est pas anodin. Interact est présent aux Etats-Unis et cela devrait renforcer la présence outre-Atlantique de Sage, qui a commencé à investir le marché nord-américain il y a 3 ans. Les solutions Interact devraient être commercialisées sous le nom de Sage à l’exception de certains pays où Interact est déjà connu.

L’OPA, qui a déjà obtenu l’accord du conseil d’administration d’Interact, devrait être finalisée le 3 mai 2001.

Pour en savoir plus :

* Le site de Sage

* Le site d’Interact


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur