Sagem offre une seconde vie au fax avec Internet

Mobilité

Avec l’adaptateur Fax ATA 101S, Sagem rend compatible le parc vieillissant de télécopieurs avec le protocole de la téléphonie sur IP.

Ne jetez pas votre fax! Ne changez pas non plus votre multifonction (MFP)! Sagem joue la convergence IP jusqu’au bout, en intégrant les télécopieurs traditionnels et MFP au fax over IP (FoIP), le fax sur Internet. Le full IP est donc bien là, grâce à l’adaptateur Sagem fax Ata 101S.

Qui aurait pu croire que le fax allait repartir dans le contexte IP? Il y a une dizaine d’années, Bruno Gérard, directeur du département Terminaux et systèmes professionnels chez Sagem Communications, entendait souvent ses interlocuteurs lui dire : “Vous êtes sur un marché qui va bientôt s’arrêter.” Or, avec la première révolution Internet, la révolution data et les mails, c’est tout le contraire qui se produit. “Le succès de l’email a fait le renouveau des fax en entreprise“, explique Bruno Gérard. “Nos boîtes mail sont saturées, et leur nombre n’y fait plus rien. A tel point qu’un cadre perdrait près d’une heure par jour à nettoyer sa messagerie.

Par ailleurs, les pays émergents voient leur marché fax croître à plus de 70 %. C’est le cas pour l’Inde, la Chine, mais aussi en Russie et au Brésil… Pourtant le fax traditionnel, fonctionnant donc sur un réseau cuivre RTC (téléphonie traditionnelle), apparaît comme anachronique à l’heure du full IP. Surtout à l’heure où convergence et harmonisation riment avec économie.

Gardez votre installation actuelle

Toujours dans un souci d’économie, il est souvent trop tôt pour changer les MFP d’aujourd’hui, de jeunes multifonctions PSTN (public switched telephone network) pour des MFP IP – ou bien ces MFP PSTN sont des périphériques de location… La solution mise au point par Sagem Communications avec sa filiale canadienne Sagem-Interstar Inc. est simple : “Gardez votre installation actuelle“, avance ce directeur du print en B-to-B, “le boîtier conçu par Sagem transforme le signal T30, celui du réseau ordinaire, en T38, pour l’IP.

Bruno Gérard s’étant rendu compte de l’importance que conservait le fax, puis de son redémarrage – et de son envolée, par exemple en Inde, marché qu’il connaît bien – a détecté “cette fenêtre de tir à laquelle personne n’avait songé“.

L’appareil est économique. Il permet ainsi aux clients de continuer à utiliser leur équipement fax traditionnel et de réduire le coût imputable aux lignes analogiques pendant qu’ils effectuent une transition vers un environnement de réseau IP convergent. L’adaptateur Sagem Fax Ata 101S est compatible avec la plupart des passerelles iPBX et des plates-formes de communications unifiées.

Un parc mondial à changer

Résultat : ce boîtier devrait connaître un vrai succès au cours des trois prochaines années – d’autant que son prix actuel se situe autour d’une centaine d’euros. Alors qu’un boîtier est nécessaire pour une MFP, le prochain possédera deux sorties. D’autres améliorations verront le jour, notamment l’utilisation même du protocole Ethernet. A souligner : le boîtier Ata est compatible avec l’intégralité des marques de MFP dans le monde.

Le n°1 mondial du fax IP en soft complète ainsi l’éventail de ses solutions IP qui va des gros serveurs de communication, équipant Boeing et la BNP, par exemple, au FoIP (fax sur IP) en passant par les passerelles universelles et iPBX. Fabriqué, en 2008, à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires dans l’usine Sagem Communications de Tunis, l’Ata fax 101S devrait atteindre plusieurs centaines de milliers d’unités produites en 2009. Evoquant cette évolution des fax que la marque va conduire, Bruno Gérard marque sa confiance : “Nous avons un parc mondial à changer…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur