Salesforce dit stop aux anciennes versions d’Internet Explorer

CloudCRMEntrepriseMarketing
salesforce-internet-explorer

Pour des considérations d’ordre essentiellement fonctionnel et sécuritaire, les produits Salesforce ne supporteront bientôt plus Internet Explorer 7 et 8.

A partir du 12 janvier 2016, seule la toute dernière version d’Internet Explorer disponible pour un système d’exploitation Windows pris en charge bénéficiera d’un support technique et de mises à jour de sécurité.

C’est l’une des raisons qui poussent Salesforce à ne plus supporter les anciennes moutures du navigateur Web de Microsoft. Une première étape est prévue pour mai-juin 2015 : l’éditeur américain effectuera une mise à niveau majeure de ses solutions SaaS… qui ne seront officiellement plus compatibles avec Internet Explorer 7 et 8. Dans la pratique, il sera toujours possible de les utiliser, mais Salesforce n’assurera plus le suivi des bugs et n’améliorera plus les performances.

Une décision guidée non seulement par la politique de cycle de vie définie par Microsoft pour les différentes éditions de son butineur, mais aussi par le fait qu’IE7 et IE8, respectivement lancés en 2006 et en 2009, ne supportent pas HTML5. Ils ne permettent donc pas d’exploiter les dernières technologies mises en oeuvre par Salesforce pour faciliter l’expérience utilisateur “sans plugins”, sur tous les terminaux.

La sécurité entre aussi en jeu : de nombreuses failles ont été découvertes ces dernières années dans les plus anciennes versions d’Internet Explorer. Certaines, classées critiques, permettent par exemple à des pirates de contrôler des ordinateurs à distance après y avoir injecté du code via des pages Web ou des fichiers malveillants. Les correctifs s’enchaînent, mais Microsoft repère toujours autant de vulnérabilités. Illustration avec le Patch Tuesday du mois de septembre : sur les 42 brèches colmatées, 37 touchaient Internet Explorer.

Salesforce constate par ailleurs que le support officiel d’Internet Explorer 7 et 8 a déjà pris fin pour la plupart des OS Microsoft encore en circulation, dont XP et Vista. Le même sort sera réservé à Windows 7 dans quelques semaines. Les clients y semblent globalement réceptifs : ils seraient désormais moins de 5 % à utiliser IE7 et moins de 20 % pour IE8.

A noter que les anciennes versions d’Internet Explorer présentent déjà des limitations pour l’usage des solutions Salesforce. Ainsi IE7 et IE8 ne supportent-ils ni le service Analytics Cloud, ni la console développeurs associée à l’assistant d’import de données. Sur IE7, pas de prise en charge d’Open CTI (intégration du CRM avec les systèmes téléphoniques), ni de l’outil de création de canevas lié à Force.com, ni de certains éléments de la console d’administration (propriétés CSS pour les polices de caractères, panneaux redimensionnables…).

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : êtes-vous au point sur les logiciels de comptabilité ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur