Samsung Electronics : le top management de la division mobile secoué ?

MobilitéRégulationsSmartphones
samsung-electronics-top-management-division-mobile-secoue

En raison d’un trou d’air dans les ventes de téléphones mobiles, Samsung pourrait changer de top manager. Vers un retrait de JK Shin ?

Samsung Electronics pourrait procéder à un remaniement pour la direction de la division mobile (téléphones mobiles, tablettes, smartwatch…).

Selon The Wall Street Journal, Jong-Kyun Shin pourrait être écarté du management opérationnel. Ses attributions seraient transmises à Boo-Keun Yoon, qui gère le business relatif aux produits électroniques de grande consommation et aux téléviseurs.

Objectif : mieux affronter la concurrence des fabricants chinois dans la téléphonie mobile et favoriser la jonction entre télécoms et la domotique.

D’un côté, Jong-Kyun Shin a mené Samsung au firmanent avec les smartphones de la gamme Galaxy S sous Android. Mais le dernière modèle GS 5 ne remporterait pas le succès escompté. Sur le dernier trimestre, on évoque un niveau de vente de 40% en dessous-des objectifs initiaux. Le dernier smartphone fait mieux que le GS4 mais cette performance ne serait pas suffisante.

Les ventes GS 5 sont satisfaisantes sur les marchés américains et européens. Mais elles se révèlent décevantes en Chine face à des acteurs locaux comme Lenovo et Xiaomi. Sur le segment haut de gamme, Samsung ne parvient à faire tomber l’iPhone (génération 6 maintenant) de son piédestal.

En termes de management du business de la mobilité, le relais serait passé à Boo-Keun Yoon, auteur du rapprochement entre Samsung et la start-up américaine SmartThings dédiée au foyer connectée.

Toujours selon The Wall Street Journal, outre Jong-Kyun Shin et Boo-Keun Yoon, il existe un troisième co-CEO Chez Samsung Electronics : Kwon Oh-hyun, en charge des semi-conducteurs et des écrans d’affichage. Mais les fonctions de ce manager ne bougeraient dans le scénario invoqué par le journal économique et financier.

Ses mouvements interviennent dans une bataille d’influence encore plus importante liée à la succession à la tête du conglomérat Samsung, selon Les Echos.

L’alarme a été tirée avec la publication des résultats du troisième trimestre tombés le mois dernier. Le résultat d’exploitation de Samsung Electronics a chuté de 60% en raison d’un trou d’air dans la vente de téléphones mobiles. En 2015, le fabricant high-tech sud-coréen compte réduire de 25 à 30 % le nombre des modèles qui seront commercialisés.

Le prochain Galaxy S 6, dont la sortie est prévue l’an prochain, pourrait faire l’objet d’une nouvelle conception complète. Pour trouver une nouvelle dynamique après un essoufflement.

Selon un palmarès Gartner publié en février 2014, Samsung restait toutefois le leader mondial dans le segment des smartphones avec une part de marché de 31% contre 15,6% pour Apple. Le troisième acteur, le chinois Huawei, se situait loin avec 4,8%.

—–
Quiz : Connaissez-vous vraiment Samsung ?
—-


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur