Samsung s’engage sur la piste du SSD PCI Express

Mobilité
Samsung SSD PCIe XP941

Samsung destine aux ordinateurs portables ultra-fins et au monde de l’embarqué un SSD au format M.2, sur interface PCI Express, avec des débits de 1400 Mo/s en lecture séquentielle.

Stations de travail mobiles, ordinateurs portables ultra-fins et systèmes embarqués sont les principales cibles du SSD Samsung XP941, interfacé en PCI Express.

Au format M.2 (ex-NGFF), le premier atout du produit reste sa compacité : à 80 x 22 mm pour 6 grammes, il est plus léger que l’Intel 525 Series en mSATA et surtout près de 10 fois moins volumineux qu’un disque flash de 2,5 pouces.

Le bon point est que cette réduction d’empreinte ne se fait pas au détriment des performances. Le dispositif étant connecté sur 4 lignes PCIe Gen 2 x2, les débits sont plus que doublés face aux SSD les plus performants du marché.

Sur la NAND 1x nm (probablement de type MLC – “Multi-Level Cell”) associée à un contrôleur propriétaire compatible AHCI, les débits en lecture séquentielle atteignent 1400 Mo/s.

A titre comparatif, le SATA 3 plafonne à 600 Mo/s. Seul le SATA Express, attendu pour mi-2014, pourrait dépasser ce seuil.

Samsung ne fournit pas plus d’éléments, hormis des capacités de 128, 256 et 512 Go, mais en écriture, les gains devraient être moins significatifs, notamment en termes de latence.

Si la production de masse débute actuellement, un constructeur high-tech a déjà implémenté le SSD XP941 dans certains de ses ordinateurs portables.

Il s’agit d’Apple, dont la gamme MacBook Air offre des débits néanmoins bloqués à 730 Mo/s, deux des quatre lignes PCIe n’étant pas connectées.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien l’entreprise Samsung ?

Crédit photo : Samsung


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur