Samsung et Compaq vont doper l’Alpha

Mobilité

Les deux entreprises vont investir 500 millions de dollars pour préparer la prochaine génération de processeurs Alpha.

Alors que de nombreuses rumeurs faisaient état d’un rapprochement entre Compaq et IBM, c’est finalement Samsung qui a été chargé de mettre au point les procédés de fabrication des futures générations de processeurs Alpha. Compaq et l’industriel coréen investiront ensemble plus de 3 milliards de francs pour disposer des meilleures technologies de semiconducteurs et porter les performances de l’Alpha au delà du gigahertz.

Samsung orientera les équipes d’ingénieurs d’Alpha Processors (API), la filiale commune de Samsung et Compaq, vers les technologies d’interconnexion en cuivre et de silicium sur isolant, deux technologies qui étaient jusque là perçues comme une spécialité d’IBM Microelectronics.

L’accord annoncé lundi 13 décembre vise également à élargir le champ d’utilisation de la technologies de puces Alpha. Les industriels poursuivront leur collaboration technologique avec AMD, qui fabrique des puces concurrentes de celles d’Intel en utilisant des technologies Alpha sous licence. Ils devraient également tenter de percer dans le marché des composants pour les petits serveurs d’entreprise, les infrastructures de télécommunications et les terminaux de connexion aux réseaux. Après l’annonce de l’arrêt de Windows NT pour Alpha, les deux industriels devraient également poursuivre leur effort sur Linux qui séduit de nombreux acheteurs de serveurs Alpha.

Martin Hingley, analyste chez IDC, explique que l’accord devrait renforcer la crédibilité de la stratégie Alpha de Compaq: “Jusqu’à présent, j’avais l’impression que [Alpha] n’était pas un produit stratégique pour Compaq.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur