Samsung : l’heure de la Galaxy Gear approche

Mobilité
samsung-galaxy-gear-orange

A la fois dispositif autonome, second écran pour les smartphones et passerelle vers d’autres objets connectés, la smartwatch Samsung Galaxy Gear sera commercialisée à partir du 25 septembre. Tour d’horizon.

Inscrite dans la mouvance des vêtements et accessoires intelligents (‘wearable technologies’), elle fut l’une des principales attractions du Salon de l’électronique de Berlin (IFA 2013) tenu au début du mois : la montre connectée Samsung Galaxy Gear est en phase d’approche du marché.

A la fois dispositif autonome, second écran pour les smartphones et passerelle vers d’autres objets connectés, le produit occupe une place centrale dans l’offensive menée par le groupe high-tech coréen sur le segment de la mobilité.

Sa connectivité Bluetooth 4.0 et son OS Android embarqué (4.2.2 ‘Jelly Bean’) en font un carrefour potentiel de l’expérience numérique avec, à terme, des implications aussi bien auprès du grand public qu’en entreprise.

C’est précisément dans cette optique que Samsung oeuvre à la constitution d’un vaste écosystème de services.

Il n’est toutefois pas encore question d’applications métiers.

Il s’agit surtout, pour l’heure, de reproduire, sur l’écran de cette montre-bracelet, un maximum de fonctionnalités tirées des smartphones : appels, notifications, lecture de musique, commandes vocales, photo/vidéo…

Difficile, néanmoins, de déterminer si l’offre applicative prévaudra sur la compatibilité, laquelle sera initialement limitée aux Galaxy S3, S4, Note 2 et Note 3.

La configuration hardware, en revanche, est gravée dans le marbre : un écran de 1,63 pouce (4,14 cm), un capteur d’images de 1,9 mégapixel, un processeur à 800 MHz, 512 Mo de mémoire vive et 4 Go d’espace de stockage.

Épaisse de 11 mm avec son cadre en acier, la Galaxy Gear affiche 74 grammes au compteur. Pourvue d’une sortie audio stéréo, elle est connectable à un port USB hôte pour le transfert de fichiers.

Pour répondre aux critiques concernant notamment l’autonomie (jugée trop légère, à 25 h en plein fonctionnement), Samsung aurait déjà, dans ses cartons, une deuxième version dont l’officialisation pourrait intervenir début 2014.

Mais rien n’est moins sûr, d’autant plus que la conjoncture évolue sur le marché des montres connectées.

Au-delà de cette hypothétique iWatch qu’Apple aurait dans ses cartons, Sony se prépare à lancer sa SmartWatch 2 ; Qualcomm s’est distingué en marge de l’IFRA avec un modèle équipé d’un écran tactile à technologie Mirasol.

Samsung Galaxy Gear

Image 1 of 8

Un design de smartwatch
Le bracelet d'une montre quartz, un cadre en acier, un capteur d'images intégré : design remarqué pour cette Galaxy Gear.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien l’entreprise Samsung ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur