Samsung Galaxy Note7 : mission échange si vous l’acceptez

MobilitéSmartphones
samsung-note7
5 4

Plus d’un million de Galaxy Note7 seraient encore activement utilisés. Samsung tend des perches aux clients pour les convaincre d’échanger leur phablette.

Samsung a encore du pain sur la planche avec le Galaxy Note7.

Malgré les consignes de la firme sud-coréenne, plus d’un million de ces phablettes seraient encore activement utilisées, d’après les données de la société Apteligent, spécialisée dans l’analyse des applications mobiles.

Depuis l’annonce, en début de semaine, de l’arrêt définitif de la production, l’usage à légèrement reculé. Il reste toutefois supérieur à celui enregistré il y a un mois au lancement du premier programme de rappel du téléphone.

Le gros du travail est à faire aux États-Unis, où 1,9 million de Galaxy Note7 ont trouvé acquéreur. En Europe, peu d’exemplaires sont arrivés jusque dans les mains des consommateurs : 50 000 environ, dont 45 000 réexpédiés à Samsung.

Savoir dire stop

La semaine aura été chargée pour la multinationale, qui avait d’abord « limité » la production du smartphone, « le temps de prendre des mesures supplémentaires pour assurer la qualité et la sécurité ».

Elle avait, à quelques heures d’intervalle, suspendu la fabrication jusqu’à nouvel ordre, demandant par ailleurs à ses partenaires commerciaux de ne plus distribuer le produit.

De « suspendue », la production a rapidement été « arrêtée définitivement ». Et le programme de rappel, étendu à l’ensemble des marchés de commercialisation du Galaxy Note7. Avec, pour ceux ayant acheté la phablette en direct auprès de Samsung, un carton de réexpédition dédié, protégé par de la fibre en céramique censée contenir d’éventuels départs de feu.

Pour accélérer le mouvement, un premier signal a été donné en Corée du Sud : au-delà du 31 décembre 2016, il ne sera plus possible d’échanger le Note7 ou de bénéficier d’un remboursement.

Le prix de la générosité

Aux États-Unis, Samsung choisit de se montrer généreux pour convaincre les clients : jusqu’à 100 dollars seront donnés à qui restituera son Note7 en échange d’un autre smartphone du constructeur coréen. Ceux qui opteront pour un remboursement ou un téléphone d’une autre marque toucheront une somme fixe de 25 dollars.

Autant de dédommagements qui, mis bout à bout, pèsent sur les finances de Samsung. Ce mercredi, la filiale Samsung Electronics a rabaissé d’environ 2 milliards d’euros son résultat d’exploitation prévisionnel pour le 3e trimestre 2016. Un montant qui tient aussi compte des dépenses engagées dans le programme de rappel, des frais de gestion des stocks et des sommes à régler pour les composants achetés à l’avance.

À en croire Bloomberg, les négociations que Samsung entretiendrait avec Fiat Chrysler pour reprendre tout ou partie de sa filiale Magneti Marelli – spécialisée dans les composants automobiles – seraient passées au second rang.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur