Samsung Galaxy S5 : les opérateurs en ordre de bataille

Mobilité
samsung-galaxy-s5-operateurs

Samsung a fixé au 11 avril le lancement commercial du Galaxy S5. Entre subventionnements et crédits à la consommation, comment les opérateurs français intègrent-ils ce smartphone dans leur offre ?

Fixé au 11 avril prochain, le démarrage commercial du Galaxy S5 suscite des initiatives chez les opérateurs français.

Subventionné ou non, avec ou sans facilité de paiement, en points de vente et/ou sur le Web : à chacun sa stratégie pour distribuer le nouveau vaisseau amiral de Samsung.

Bouygues Telecom a ouvert le bal en mettant à disposition des acquéreurs potentiels un formulaire d’alerte leur permettant d’être avertis de la disponibilité du produit. En noir ou blanc (les coloris or et “bleu électrique” attendront), le prix est fixé à 649,90 euros TTC hors subvention. C’est 20 euros de moins que le Galaxy S4 à sa sortie le 26 avril 2013. Le canal Web paraît privilégié pour la vente du produit. La disponibilité du produit en magasin semble remise à plus tard. B&You n’est pas encore dans la boucle. Pour rappel, la filiale et marque low cost de Bouygues Telecom avait lancé le Galaxy S4 à 649 euros TTC ou 3 fois 216,34 euros.

Free Mobile a également dévoilé son jeu, avec trois possibilités pour le client : paiement comptant, règlement en 4 fois sans frais… ou location, comme c’est déjà le cas pour les iPhone 5s et 4s, ainsi que les Galaxy S4 et Note 3. Selon Univers Freebox, le Galaxy S5 sera proposé à 12 euros par mois sur deux ans avec le forfait à 19,99 euros. C’est-à-dire 767,76 euros au total – ou 671,76 euros pour les abonnés Freebox, en tenant compte de la réduction de 4 euros par mois sur le forfait mobile. Le montant de l’acompte n’est toutefois pas précisé. A titre indicatif, il est de 29 euros pour le Galaxy S4.

De son côté, Orange ne s’est pas encore officiellement positionné sur la question. L’opérateur exploite généralement les téléphones haut de gamme en tant que produits d’appel pour ses forfaits Origami. Il y couple généralement des offres de remboursement (ODR). Avec le S4, le ticket d’entrée était fixé à 79 euros moyennant souscription d’une offre Origami Jet à 79,90 euros par mois. C’était 649 euros payables sans frais en 4 mensualités de 167,25 euros chez la marque low cost Sosh.

SFR ne s’est pas non plus prononcé sur l’intégration du Galaxy S5 dans son offre. La filiale de Vivendi avait adopté le modèle suivant pour le Galaxy S4 : 749,99 euros chez sa marque RED ; 649,99 pour une formule Carrée sans engagement ; un premier palier à 99,99 euros pour un engagement de 2 ans sur le Carré Voyageur (139,99 euros par mois) ou Carré 6 Go (79,99 euros par mois). Les opérateurs mobiles de réseau virtuel (MVNO) n’ont pas encore pris position. Virgin Mobile avait mené la danse pour le Galaxy S4, à 679,99 euros hors subvention… et 99,99 euros avec 2 ans d’engagement sur forfait Idol XL (39,99 euros).

Vers une décote fulgurante ?
Le Galaxy S5 est déjà référencé en Allemagne chez Deutsche Telekom, Vodafone et O2. Ce dernier l’affiche également sur sa boutique au Royaume-Uni.
En analysant les taux de clics sur le modèle 16 Go, le compateur de prix Idealo a déterminé que le smartphone aura perdu 24% de sa valeur trois mois après sa mise sur le marché. Ce taux était de 12% pour le S2, 13% pour le S4 et 18% pour le S4.

Samsung Galaxy S5

Image 1 of 5

Un S4 aux stéroïdes
Le S5 reprend les principaux traits de son prédécesseur, avec un processeur plus puissant, la dernière version de l'OS Android, un écran légèrement plus grand, un appareil photo amélioré, un lecteur d'empreintes digitales...

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Samsung ?

Crédit photos : Samsung


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur