Samsung vend ses imprimantes à HP Inc pour un milliard de dollars

EntrepriseFusions-acquisitionsImprimantesPoste de travail
impression-3d-general-electric
4 11 Donnez votre avis

HP reprend, pour 1,05 milliard de dollars, les activités de Samsung Electronics dans les systèmes d’impression. Comment interpréter ce deal ?

C’est confirmé : Samsung Electronics cède à HP Inc ses activités dans les systèmes d’impression.

La semaine passée, le Seoul Economic Daily, en s’appuyant sur les propos d’un haut responsable du groupe sud-coréen, avait évoqué cette opération, la chiffrant à environ 1,8 milliard de dollars.

Ce sera finalement 1,05 milliard, selon les termes officiellement approuvés en date du 12 septembre 2016 par le conseil d’administration de Samsung Electronics.

Sous réserve d’assentiment des actionnaires, conviés à une assemblée extraordinaire en octobre, l’activité sera émancipée sur le principe de la spin-off et deviendra, le 1er novembre, une société indépendante. HP Inc en acquerra 100 %, avec l’objectif de finaliser la transaction sous 12 mois.

Du soft et des brevets

Pour Samsung, ces actifs ne sont pas stratégiques : au dernier pointage d’IDC, le conglomérat possède 4 % du marché mondial sur la partie hardware, avec un peu plus de 900 000 imprimantes et copieurs livrés aux revendeurs sur le 2e trimestre 2016 (- 8,9 % en volume d’une année sur l’autre ; à comparer aux 8,5 millions de machines au compteur de HP Inc)*.

La valeur ajoutée est plus délicate à déterminer sur les solutions logicielles, en tête desquelles Smart UX Center, environnement basé sur Android et intégré dans certaines imprimantes Samsung. Autour de ce noyau gravitent par ailleurs de nombreuses applications, dont Remote Fax, récemment lancée pour faciliter l’envoi de télécopies avec des imprimantes non paramétrées en standard.

Autant d’expertise traduite par un catalogue de 6 500 brevets dont HP Inc s’empare intégralement. Reste à voir comment seront gérés les quelque 6 000 postes que représente la partie Print chez Samsung Electronics – avec des usines en Chine et une cinquantaine de bureaux commerciaux dans le monde, pour un CA 2015 d’environ un milliard et demi d’euros.

Vers l’impression 3D

Dans l’absolu, le conglomérat ne lâche pas tout : il prévoit d’investir 100 à 300 millions de dollars au capital de HP, tout en continuant d’exploiter sa marque dans certains pays comme la Corée du Sud.

Pour HP, qui affiche, sur son dernier trimestre d’activité, un chiffre d’affaires en repli annuel de 14 % à 3,9 milliards de dollars (et un volume de livraisons en recul de 10 % ; 18 % sur les consommables), l’avenir est dans l’impression 3D.

Sur ce marché, le groupe américain a lancé, au printemps, ses deux premières imprimantes : les Jet Fusion 3D 3200 et 4200, destinées au prototypage et à la production en petites séries.

* Malgré la progression des imprimantes et multifonctions laser (+ 18 % pour les modèles couleurs à plus de 21 pages par minute ; + 8,9 % pour les monochromes de 21 à 30 pages), le marché souffre : – 3,8 % de ventes, dans la lignée des – 10,6 % enregistrés au 1er trimestre).

Crédit photo : Leszek Glasner – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur