Samsung lance la fabrication de la DDR à 300 MHz

Mobilité

Leader mondial de la production de composants mémoire, Samsung a lancé la fabrication de la DDR SDRam à 300 MHz. Destinée principalement aux cartes graphiques, cette mémoire atteindrait un débit de 2,4 Gbits/s.

Samsung semi-conducteurs a lancé la production de mémoires DDR (double data rate) SDRam cadencée à 300 MHz. Cette mémoire sera, dans un premier temps, destinée aux cartes graphiques essentiellement, ainsi qu’à certains produits réseau comme les routeurs ou encore les caches de niveau 3 des serveurs. Alimentées en 2,5 volts, les mémoires DDR de Samsung sont configurées en 128 bits, ce qui leur permet d’atteindre une vitesse de transfert de 2,4 Gbits/s. Un taux tout à fait réaliste puisque, sur les cartes graphiques, les liaisons entre le processeur graphique et la mémoire ne passent pas par un bus mais en point à point. La DDR 300 MHz 128 bits est compatible avec la précédente DDR 300 MHz 64 bits annoncée en mai dernier par Samsung.

Les cartes mères, elles, attendront encore un peu avant de supporter ce type de mémoire. Les constructeurs devront apporter des modifications, notamment en termes de voltage, et répondre aux spécifications DDR 2 sur lesquelles travaillent le JEDEC, l’association de standardisation des composants électroniques, et Samsung. Aucune date n’a encore été annoncée. De toute façon, rien ne presse, la mémoire DDR SDRam 266 MHz (ou PC 2100) commençant à peine à s’intégrer aux cartes mères de dernière génération. Samsung revendique 50 % de la production de la DDR tandis que Rambus s’octroie 65 % de la RDRam.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur