Financement start-up : Samsung NEXT s’ouvre à l’Europe et vise Paris

Data-stockageEntrepriseLevées de fondsStart-up
samsung-next-europe

Samsung Next, fonds institutionnel rattaché au groupe coréen éponyme, prend position en Europe. Il faudra s’attendre à un relais à Paris.

Samsung NEXT, un fonds corporate de la firme coréenne, pose ses valises en Europe avec un nouveau directeur général pour couvrir la zone (Felix Petersen) et la volonté d’ouvrir plusieurs bureaux en Europe.

Parmi les points d’ancrage figurent Berlin, Londres et Paris qui sera ouvert « dans les prochains mois », précise-t-on du côté de Samsung Next. 

L’origine du fonds remonte à 2013 mais l’initiative n’est vraiment structurée que depuis janvier 2017 avec une capacité d’investissement de 150 millions de dollars.

felix-petersen-samsung-next-europe
Felix Petersen, Directeur général de Samsung Next en Europe

En disposant de relais en Corée, aux USA et en Israël, le fonds corporate a déjà servi à investir dans plus de 60 jeunes pousses dans le monde dont certaines ont été rachetée ultérieurement par Samsung :  LoopPay (paiement mobile), Joyent (cloud), Viv (intelligence artificielle) ou SmartThings (Internet des objets).

La branche européenne de Samsung NEXT scrutera avec intérêt les profils de start-up évoluant dans la réalité augmentée ou virtuelle, l’IA ou l’IoT.

Elle aura vocation à offrir aux start-up des capitaux, ressources, expertises et des relais avec l’écosystème Samsung « pour les aider à grandir » selon le communiqué.

Aux Etats-Unis, Samsung s’appuie sur ses propres ressources (Strategy & Innovation Center, Global Innovation Center et Samsung Research America) pour creuser le filon de l’IoT.

Mais, pour compléter ses propres capacités R&D, Samsung tend à s’ouvrir aux innovations extérieures.

En Corée du Sud, il a créé l’an passé un incubateur dédié aux start-up de la mobilité (Creative Square).

Crédits photos : Samsung Next

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur